×
Soft power
Soft power Par Amin RBOUB
Le 05/12/2022

Le succès appelle le succès. Le Mondial galvanise les foules et redonne de l’espoir à la planète entière après deux ans de Covid. Cette fête sportive révèle aussi les... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Le prix Nobel de chimie attribué à un trio américano-danois

Par L'Economiste| Le 05/10/2022 - 12:54 | Partager
Le prix Nobel de chimie attribué à un trio américano-danois Carolyn R. Bertozzi, Morten Meldal et K. Barry Sharpless remportent le prix Nobel de chimie.

Le prix Nobel de chimie 2022 a été attribué, mercredi, au Danois Morten Meldal, à l'Américaine Carolyn Bertozzi et son compatriote Barry Sharpless qui réussit l'exploit rarissime de décrocher un deuxième Nobel. Le trio est récompensé "pour le développement de la +chimie click+ et de la chimie bioorthogonale", utilisés notamment pour mettre au point des meilleurs traitements pharmaceutiques, y compris contre le cancer, a annoncé le jury dans sa décision.

Barry Sharpless, 81 ans, est seulement la cinquième personne à décrocher deux fois un Nobel après une première distinction en 2001. Il décroche un second sacre après la Franco-Polonaise Marie Curie qui avait été la première au début du XXe siècle (physique 1903, chimie 1911), l'Américain Linus Pauling (chimie 1954 et paix 1962), l'Américain John Bardeen (physique 1956 et 1972) et le Britannique Frederick Sanger (chimie 1958 et 1980).

Le double lauréat, basé en Californie, et le Danois de 58 ans Morten Meldal, de l'université de Copenhague, sont sacrés pour leurs travaux pionniers en matière de "chimie click", une nouvelle forme de combinaison de molécules, a expliqué le jury. Cette dernière est notamment utilisée pour développer des traitements pharmaceutiques, cartographier l'ADN ou créer de nouveaux matériaux. Quant à l'Américaine Carolyn Bertozzi, 55 ans, est sacrée pour l'invention de la chimie "bioorthogonale", une réaction chimique pouvant être initiée dans un organisme vivant, mais sans perturber ou changer sa nature chimique.

AFP