×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Le plan national de l’eau présenté à la COP24

    Par L'Economiste| Le 11/12/2018 - 10:38 | Partager
    Le plan national de l’eau présenté à la COP24

    Le Maroc a adopté la stratégie et le plan national de l’eau, pour faire face aux contraintes de la rareté hydrique, a affirmé lundi, à Katowice, la secrétaire d’État chargée du développement durable, Nezha El Ouafi, lors d’un panel organisé en marge des travaux de la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l'ONU sur le changement climatique (CCNUCC). Intervenant sur le rehaussement de l'ambition de la gestion de l'eau, la secrétaire d’Etat a précisé que le Maroc a mis sur pied une panoplie de plans ayant trait au secteur de l’eau qui ont été réalisés à savoir le plan national d’économie de l’eau, le plan d’économie d’eau potable, industrielle et touristique ainsi que le plan national de protection contre les inondations. Dans le même ordre d’idées, El Ouafi a indiqué que la NDC (les contributions décidées au niveau national) du Maroc dispose des objectifs chiffrés à l’horizon 2020 et 2030 en matière d’adaptation dans le secteur de l’eau.

    Elle a cité, à ce sujet, notamment le dessalement de l’eau de mer et des eaux saumâtres pour un volume de 400 millions m³, la substitution des prélèvements d’eau (85 millions de m3/an) des nappes surexploitées par des prélèvements des eaux de surface et la recharge artificielle des nappes (un potentiel de 180 millions m³) et le traitement des eaux usées de 50% en 2016 et de 60% en 2020. El Ouafi a également évoqué les actions d’adaptation du secteur de l’eau à l’horizon 2030, portant sur la construction de 59 barrages, dont 28 de grande capacité, pour la mobilisation de 2,5 milliards de m3, la réutilisation de 325 millions de m3/an d’eaux usées épurées, le raccordement au réseau d’assainissement et épuration des eaux usées à 100% en milieu urbain et l’amélioration du rendement des réseaux d’eau potable et industrielle, avec un objectif de 80% comme moyenne nationale. De façon à économiser 120 millions de m3/an d’eau potable.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc