×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Le Danemark table sur zéro demandeur d'asile

Par L'Economiste| Le 22/01/2021 - 20:54 | Partager
Le Danemark table sur zéro demandeur d

La Première ministre du Danemark Mette Frederiksen a affirmé, vendredi, que son ambition est que son pays n’accepterait aucune demande d'asile.

"C’est notre objectif. Bien sûr, nous ne pouvons pas le promettre", a-t-elle déclaré devant le Parlement. "Nous ne pouvons pas promettre zéro demandeur d’asile, mais nous pouvons créer une vision, comme nous l’avions fait avant les élections, selon laquelle nous voulons un nouveau système d’asile et faire ce que nous pouvons pour le mettre en œuvre", a-t-elle poursuivi.

En 2020, le pays nordique de 5,8 millions d’habitants a reçu 1547 demandes d'asile, le nombre le plus bas depuis le début des enregistrements dans leur forme actuelle en 1998. Ce nombre est inférieur à un dixième du total enregistré en 2015, lorsque 21 316 personnes ont demandé l'asile au Danemark au plus fort de la crise migratoire européenne.

Une combinaison de la pandémie de Covid-19 et des règles et politiques strictes du Danemark seraient à l’origine de cette baisse en 2020, selon le ministère de l'Immigration et de l’intégration. En 2019, le gouvernement danois a déclaré qu'il recommencerait à accepter des réfugiés dans le cadre du système de quotas de l'ONU après une interruption de trois ans sous l'administration précédente. Mais le gouvernement social-démocrate a généralement mené une politique stricte en matière d'asile et d'immigration, conformément à la plate-forme sur laquelle il a remporté les élections générales de juin 2019.

"Nous devons veiller à ce que pas trop de réfugiés viennent dans notre pays, sinon notre cohésion sociale ne pourrait pas tenir. Elle est déjà menacée", a soutenu

Frederiksen.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc