×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

L’ONCF prévoit un CA de 3,1 MMDH en 2021

Par L'Economiste| Le 24/12/2020 - 10:02 | Partager
L’ONCF prévoit un CA de 3,1 MMDH en 2021

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 3,1 milliards de dirhams (MMDH) et des investissements de 2,7 MMDH, au titre de l’année 2021, a indiqué son Directeur général Mohamed Rabie Khlie.

Intervenant lors du Conseil d’Administration de l’Office, Khlie a précisé que les budgets d’exploitation et d’investissements 2021, ont été élaborés « en tenant compte des orientations de la circulaire du ministère des Finances en termes de relance économique post Covid-19 » et s’appuient sur « les hypothèses de reprise progressive des activités Voyageurs », grâce notamment à la campagne imminente de vaccination, ainsi que sur la continuité de la croissance pour les activités fret et logistique.

Le Directeur Général de l'office a ainsi rappelé que l’année avait certes démarré sur une croissance remarquable et à deux chiffres de l’ensemble de ses indicateurs d’activité Voyageurs, durant le premier trimestre de l’année en cours (du 1 er Janvier au 20 Mars). « Pas moins de 8,8 Millions de clients ont choisi le train pour leurs déplacements, soit une hausse de 11% par rapport à la même période de l’année 2019 et les trains ONCF, tous types confondus, ont affiché une régularité globale de 95% », a-t-il soutenu.

Pour ne citer qu’Al Boraq, qui vient juste de souffler sa deuxième bougie, avait entamé l’année avec « tous les voyants au vert », a-t-il poursuivi, notant que pour la seule période entre le 1er janvier et le 20 mars 2020, le nombre de ses clients a augmenté de 28% en comparaison avec l’année précédente et ses trains ont affiché plus de 97,4% de régularité. Les autres composantes de l’offre voyageurs, aussi bien pendulaire qu’inter-city, avaient également démarré l’année 2020 sur un rythme de croissance très satisfaisant, a précisé le Directeur, soulignant que la malvenue de la crise sanitaire a freiné le trend haussier prometteur, enregistré au cours du 1er trimestre, impactant clairement les performances de cette activité.

Enfin, le Directeur a tenu également à rappeler les grandes lignes du plan de relance de l’activité ferroviaire, post Covid. Il sera essentiellement axé sur la réadaptation de la stratégie en tenant comptes des changements, l’accélération de la transformation digitale, la redynamisation des activités clés, le renforcement de la synergie du Groupe ONCF, la promotion d’un écosystème autour du ferroviaire et la rénovation de la chaine de valeur industrielle. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc