L'Irak a réglé tous ses dus de la guerre du Koweït

Par L'Economiste| Le 24/12/2021 - 09:12 | Partager
L

Bagdad a liquidé toutes les compensations de guerre qui lui avaient été imposées après l'invasion du Koweït, il y a plus de 30 ans, après avoir versé plus de 52 milliards de dollars US au total, selon un conseiller du Premier ministre irakien.

"L'Irak a fermé le dossier des réparations liées à la guerre du Koweït en versant la dernière tranche de ces indemnités", a indiqué jeudi Mozher Saleh, conseiller économique du Premier ministre, cité par l'agence de presse officielle INA. En tout, l'Irak a versé 52,4 milliards de dollars US, a-t-il précisé, ajoutant que "ce n'est pas rien, ce montant aurait suffit à construire un réseau électrique servant l'Irak de longues années". La Banque centrale irakienne avait annoncé mardi le versement de la dernière tranche qui s'élevait à 44 millions de dollars.

En 2014, confronté à la montée en puissance des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui avaient conquis un tiers du pays, Bagdad avait suspendu ces réparations. En 2018, après avoir achevé leurs grandes offensives et annoncé la défaite des jihadistes, les autorités irakiennes ont repris les versements. Les fonds, validés par la Commission de compensation des Nations unies établie en 1991, proviennent d'une taxe de 5% prélevée sur les ventes de pétrole et de produits pétroliers d'Irak.

Le 2 août 1990, l'armée irakienne de Saddam Hussein avait déferlé sur le Koweït et annexé ce petit territoire riche en pétrole, avant d'en être chassée sept mois plus tard par une coalition internationale conduite par les Etats-Unis.