×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

L'état d'urgence court jusqu'au 10 septembre

Par L'Economiste| Le 06/08/2020 - 14:44 | Partager
L

L'état d'urgence sanitaire a été prolongé d'un mois. Le décret de prorogation a été approuvé lors du dernier Conseil du gouvernement. Cette réunion a été également marquée par l'approbation d'un 2e texte, introduisant un amendement au décret-loi sur l'état d'urgence sanitaire.

L'objectif est d'inscrire dans ce texte, des dispositions prévoyant une amende forfaitaire de 300 DH contre les personnes qui violent les mesures instaurées durant cette période, particulièrement liées à la prévention, comme le port du masque. Les contrevenants devront s'acquitter de cette amende sur place, au moment du constat de l'infraction par les pouvoirs publics.

En cas de non paiement, le PV est transféré au Parquet dans les 24h suivant l'infraction.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc