×
 Merci!
Merci! Par Meriem OUDGHIRI
Le 07/12/2022

L’Histoire s’est écrite sous nos yeux. Celle qui a fait soulever tout un peuple. Celle qui a donné de l’adré­naline. Celle qui a montré la combativité et le souffle d’une... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Industrie pharmaceutique: Signature d’un contrat-programme

Par L'Economiste| Le 28/09/2022 - 09:02 | Partager
Industrie pharmaceutique: Signature d’un contrat-programme

Un contrat-programme 2022-2027 sur le secteur pharmaceutique permettant la création de près de 16.000 emplois industriels a été signé, mardi à Casablanca, marquant le lancement des nouvelles opportunités d’investissement de la banque de projets.

Signé par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, le vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mehdi Tazi, les Entreprises du médicament au Maroc (LeMM), l’Association marocaine du médicament générique (AMMG) et la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques (FMIIP), ce contrat-programme se fixe pour objectifs de créer une valeur ajoutée directe additionnelle d’environ 6 milliards de dirhams (MMDH). Il vise aussi à améliorer la balance commerciale de près de 10 MMDH et d’augmenter le chiffre d’affaires direct d’environ 15 MMDH.

A cette occasion, Mezzour a indiqué que ce contrat-programme marque le lancement du quatrième lot d’opportunités des banques de projets (BP).

Pour sa part, Ait Taleb a affirmé que ce contrat programme vise à promouvoir l’entreprenariat industriel, à encourager la fabrication locale et à renforcer l’intégration des filières.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui a fait savoir que la souveraineté, dans toutes ses dimensions, ne peut être acquise que moyennant un capital humain hautement qualifié. A cet égard, il a précisé qu’une formation de 100.000 ingénieurs cadres intermédiaires et techniciens supérieurs à l’horizon 2024 est prévue dans le secteur des industries de l’automobile et de l’aéronautique, ainsi que le doublement des lauréats des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire.

Pour les secteurs de l’agro-alimentaire et pêche maritime, le ministre a affirmé que 5 nouvelles filières ont vu le jour avec la rentrée universitaire 2022-2023.

En clôture de la rencontre, Mezzour a également signé 40 protocoles d’accord et conventions industrielles avec différents opérateurs industriels, dans le cadre des projets identifiés par la banque de projets.

Opérant dans différents secteurs industriels, ces 40 projets, d’un montant d’investissement global de 2,5MMDH, permettront la création de plus de 6.508 emplois directs.