×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
Flash

Huelva: Le Maroc réclame un meilleur traitement des saisonnières

Par L'Economiste| Le 20/11/2018 - 15:06 | Partager
Huelva: Le Maroc réclame un meilleur traitement des saisonnières

Le Maroc prépare déjà la prochaine campagne de recrutement des ouvrières agricoles dans les plantations de fruits rouges à Huelva, au sud de l’Espagne. Une délégation du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle et de l’Agence nationale de la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) a entamé, lundi, une visite de deux jours à Huelva dans le cadre des préparatifs de la prochaine campagne. L’objectif est d’améliorer les conditions d’accueil, de travail et d’hébergement des saisonnières marocaines après les multiples violations de leurs droits recensées durant la dernière opération. Ainsi, Rabat a adressé plusieurs doléances aux Espagnols, notamment un minimum garanti en termes de jours de travail aux ouvrières "pour qu’elles puissent avoir un revenu respectable".

Figure également parmi les doléances, la révision de certains aspects du contrat de travail, précisément au niveau des conditions d’accueil et d’hébergement, ainsi que de l’assistance médicale et sociale. Ce n’est pas tout : la délégation marocaine demande à faire appel à des agents sociaux marocains "afin qu’ils puissent communiquer avec les saisonnières et transmettre leurs requêtes". Elle a aussi réclamé l’encadrement des ouvrières à travers un programme culturel et social, "afin que leur séjour soit ponctué de moments de détente et d'apprentissage". Enfin, la partie espagnole s’est engagée à mettre en place un réseau de médiateurs qui se chargera de l’écoute des réclamations des ouvrières.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc