×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Huawei: 2 MoU pour la promotion technologique

Par L'Economiste| Le 07/07/2022 - 09:40 | Partager
Huawei: 2 MoU pour la promotion technologique

Huawei a signé, mercredi à Skhirat, deux mémorandums d’entente (MoU) destinés à promouvoir la technologie, notamment en matière de formation.

Le premier MoU, signé par la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, et le directeur général de Huawei Maroc, Jerry Cui, vise à accompagner la réforme de l’administration dans sa transition numérique et à former les fonctionnaires.

A cette occasion, la ministre a affirmé que cette convention vise essentiellement à qualifier davantage les ressources humaines, notamment les femmes, dans le domaine numérique et les nouvelles technologies.

Il s’agit aussi de promouvoir la culture digitale et l’emploi des jeunes dans le domaine digital, a-t-elle précisé, notant que son département place la qualification des ressources humaines dans ses priorités, en tant que moteur principal pour la transformation digitale dans tout pays.

La ministre a, en outre, mis en exergue l’importance de promouvoir le plein potentiel de la jeunesses marocaine, notamment à travers des partenariats internationaux.

Signé au nom du ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri par son représentant, Arafat Atmoun, secrétaire général du département de la formation professionnelle, le second mémorandum vise à améliorer les compétences des stagiaires dans le domaine digital.

A cet égard, M. Atmoun a indiqué que « le secteur digital se développe rapidement, d’où la nécessité pour les acteurs d’agir rapidement pour rester compétitifs », relevant que la formation des jeunes dans les nouvelles technologies est désormais cruciale, leur permettant ainsi une meilleure insertion dans le marché professionnel.