×
Présidents
Présidents Par Ahlam NAZIH
Le 23/02/2024

Pour réussir leur transformation, les universités publiques ont besoin de vrais leaders. De présidents à même de jouer le rôle d’éclaireurs montrant la voie à suivre,... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

FIFM : la Marocaine Asmae El Moudir écrit l'histoire en remportant l'Etoile d'or

Par L'Economiste| Le 02/12/2023 - 22:48 | Partager
FIFM : la Marocaine Asmae El Moudir écrit l

La réalisatrice marocaine Asmae El Moudir entre dans l'histoire du Festival international du film de Marrakech (FIFM). Elle a décroché samedi l'Etoile d'or du festival avec "Kadib Abyad" (La mère de tous les mensonges), une première pour un film marocain.

La réalisatrice de 32 ans explore dans ce documentaire le passé hanté de non-dits de sa famille .Ce long-métrage de 96 minutes relate une histoire réelle de la cinéaste, qui se rend chez ses parents à Casablanca pour les aider à déménager. Alors qu'elle commence à trier toutes les affaires de son enfance, elle trouve une photo qui deviendra le point de départ d'une enquête dans laquelle elle s'interroge sur tous les petits mensonges que raconte sa famille, explorant ainsi petit à petit les souvenirs de son quartier et de son pays.

Le Prix du Jury a été décerné ex-aequo aux films "Les Meutes" de Kamal Lazraq (Maroc) et "Bye Bye Tibériade" de Lina Soualem (Palestine). Pour ce qui est du Prix de la mise en scène, il est revenu à la réalisatrice sénégalaise Ramata-Toulaye Sy, pour son film "Banel & Adama", alors que celui de l’interprétation féminine a été remporté par Asja Zara Lagumdzija pour son rôle dans "Excursion" de Una Gunjak (Bosnie).

Quant au Prix d’interprétation masculine, il a été décroché par l’acteur turc Doga Karakas pour son rôle dans “Dormitory” de Nehir Tuna.