×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste
  • prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

  • Flash

    Fez Smart Factory-UEMF: David Greene promet son appui

    Par L'Economiste| Le 09/04/2021 - 15:18 | Partager
    Fez Smart Factory-UEMF: David Greene promet son appui

    La visite, hier 8 avril 2021, de David Greene à l’université Euromed de Fès (UEMF) revêt une grande importance. «Et ce, à plusieurs titres», comme l’estime Pr Mostapha Bousmina, président de l’UEMF, et pour qui «cette visite dénote des relations exceptionnelles d’amitié et de partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique».

    «Notre pays est le plus ancien ami et fidèle allié des USA dans cette région du monde et peut-être au-delà», renchérit-il. Accompagné des responsables du MCA, MCC, et Fonzid, ainsi que les représentants du Consortium du projet de la «Fès Smart Factory» (FSF), le Chargé d’Affaires de l’ambassade des USA au Maroc, était l’occasion d’apprécier de visu l’emplacement où va s’ériger incessamment le projet FSF. «L’équipe de notre université est complétement mobilisée et engagée pour mettre rapidement en œuvre ce chantier, et en faire le moteur d’innovation et de développement de la région Fès-Meknès et du Maroc», affirme Pr Bousmina soulignant que «ce projet est financé à raison de 50% du MCC».

    Pour rappel, il s’agit d’un projet pionner au Maroc qui met sur le site de l’université un écosystème d’innovation où se rencontreront à la fois les chercheurs des universités marocaines, les ingénieurs des entreprises et les porteurs de projets. L’ambition étant d’imaginer, concevoir et fabriquer des prototypes à mettre en œuvre au sein de l’entreprise, afin d’augmenter sa compétitivité. En réalité, la FSF devra interfacer à la fois des technologies existantes et aussi des technologies nouvelles telles l’intelligence artificielle, les Big Data, et la réalité virtuelle, et mettre aussi beaucoup de capteurs pour le contrôle des systèmes et l’acquisition des données, à même de transformer l’industrie marocaine.

    «FSF qui va respecter les normes environnementales et d’inclusion, sera un modèle dans la région de l’Afrique du nord et la région Euro-méditerranéenne. A ce titre, plusieurs institutions nationales et internationales sont intéressées par ce projet», confie Pr Bousmina. Pour sa part, David Greene a affiché son enthousiasme de «discuter et d’apprendre concernant ce projet dont nous sommes très fiers». Le diplomate américain s’est enquis dans la matinée de ce jeudi 8 avril d’autres projets réalisés dans le cadre du partenariat compacte 1 du MCC avec Fès.

    Il s’agit de la rénovation des Foundouks et la restauration «remarquable» de la place Lalla Yeddouna, projets d’un grand succès pour la valorisation du patrimoine et l’accompagnement des artisans. «La FSF est un autre projet «moderne» qui bénéficie d’un apport et d’une collaboration réussis entre la Millenium Challenge Corporation et le Maroc, grâce à un réseau de partenaires qui se mobilisent en faveur de l’industrie 4.0», note le Chargé d’Affaires de l’ambassade des USA à Rabat, félicitant l'implication du secteur privé et des institutionnels dans ce projet qui représente plus de 100 millions de DH.

    «Ce projet aura un impact substantiel et positif sur le développement de cette région puisqu’il vise le long terme et ambitionne de créer plus de 5.000 emplois au cours des 20 prochaines années, de façon novatrice et durable», estime Greene. Et de conclure : «Grâce à SM le Roi, le Maroc a réussi la gestion de la pandémie. Maintenant, il est nécessaire de redémarrer le moteur économique et soutenir avec tous les moyens dont nous disposons pour assurer un bel avenir pour le Royaume. Créons ensemble des opportunités et promouvons l'employabilité grâce à des projets qui favorisent l'éducation, les compétences entrepreneuriales et les investissements du secteur privé».

    Y.S.A

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc