×
Restitution
Restitution Par Ahlam NAZIH
Le 18/08/2022

Pour partager avec la société une partie de la richesse qu’il crée, le groupe OCP a choisi d’investir dans l’humain. L’université Mohammed VI polytechnique (UM6P), les... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Fès: Najat Vallaud-Belkacem, guest speaker à l'UEMF

Par L'Economiste| Le 10/02/2022 - 12:52 | Partager
Fès: Najat Vallaud-Belkacem, guest speaker à l

Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l'Education Nationale et directrice générale de l’ONE France est attendue ce vendredi 11 février 2022 à l'université Euromed de Fès (UEMF).

L'hôte de marque visitera l'éco-campus universitaire et donnera une conférence autour du thème de son livre «La Société des Vulnérables». Dans cet ouvrage, Vallaud-Belkacem plaide pour une redéfinition des règles de notre consommation. Pour elle, le simple achat d’un jean « accélère le réchauffement climatique, contribue à l’exploitation des pays pauvres, détruit notre industrie et délocalise nos emplois ».

Ces derniers mois, notre monde si vaste s’est subitement rétréci. La pandémie a rappelé aux plus sceptiques l’interdépendance croissante des sociétés et des économies. Et si cette prise de conscience ne s’arrêtait pas là ? "Car nos actions ici ont des conséquences à l’autre bout du monde. Nos choix de consommateurs, nos engagements de citoyens, l’activité de nos entreprises et les décisions de nos gouvernants n’intéressent pas seulement nos conditions de vie ou celles de nos proches, l’avenir de nos enfants ou le destin de notre pays : ils ont des conséquences durables sur la marche du monde que nous avons en partage.

"Quel est le véritable prix, pour les populations les plus vulnérables et pour la planète, non pas de notre bien-être, mais simplement de nos habitudes ?", s'interroge l'écrivaine.

Y.S.A