×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Flash

    Fès-Meknès: Impulsion pour les projets du PDR ?

    Par L'Economiste| Le 23/02/2020 - 20:24 | Partager
    Fès-Meknès: Impulsion pour les projets du PDR ?

    Tout porte à croire que les projets inscrits dans le plan du développement régional (PDR) de Fès-Meknès connaîtraient une véritable impulsion. Chantiers de dédoublement de voies (Fès-Taounate et Fès-Ifrane), barrages et projets hydrauliques, infrastructures culturelles et économiques...sont prévus. Le but étant de remettre la région sur les radars et promouvoir sa compétitivité économique. Approuvé en décembre 2017, le PDR Fès-Meknès prévoit la réalisation de quelque 197 projets pour un investissement global de 33,8 milliards de DH. Il a pour objectifs l’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité économique de la région (78 projets), l’appui aux secteurs productifs et la promotion de l’emploi (38 projets), la protection des ressources environnementale et du patrimoine (32 projets), outre la réduction des disparités territoriales (49 projets). Il sera financé avec le concours de plusieurs partenaires dont, les collectivités territoriales (3,20 MMDH), la région (7,72 MMDH), les ressources communes de la région (14,24 MMDH) et les ressources communes des collectivités (875 MDH), ainsi que le budget de l’État, avec une contribution de l’ordre de 7,77 MMDH.

    Prioritaires dans la feuille de route de la région, les projets culturels devraient conforter la position de la région comme pôle de l'économie du savoir (avec 5 universités, un parc Fès Shore et une future zone d'accélération industrielle à Sefrou). À noter que le conseil régional est partenaire dans la réalisation d’un palais des congrès, un institut des beaux-arts et un musée. Ce dernier sera dédié à la préservation de la mémoire collective et à la consolidation des institutions culturelles et artistiques locales. D’un investissement de 80 millions de DH, ce musée sera financé en partenariat avec le ministère de l’Intérieur (27 millions de DH), le ministère de l’Habitat et la Politique de la ville (22 millions), la commune urbaine de Fès (9 millions de DH), l’assemblée préfectorale de Fès (2 millions de DH) et le conseil régional (20 millions). Grâce à ce montage financier, la future structure muséale ambitionne de consolider le paysage culturel de la région à travers la mise en place d’établissements mettant en valeur le riche patrimoine historique.

    Y.S.A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc