×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

FEC: Un PNB stable en 2021

Par L'Economiste| Le 25/12/2021 - 19:01 | Partager
FEC: Un PNB stable en 2021

Le produit net bancaire (PNB) du Fonds d'Equipement Communal (FEC) s'est établi à 471 millions de DH au titre des neuf premiers mois de cette année, en hausse de 3% par rapport à la même période de 2020. Cette évolution est attribuable à "la qualité du portefeuille de la Banque à date, reflétant la résilience de l'Institution durant la crise sanitaire", explique le FEC, ajoutant que le PNB de 2021 devrait rester au même niveau que celui enregistré en 2020, « résultant de la baisse des taux appliqués aux Collectivités Territoriales ainsi que d'une activité de moindre intensité que celle qui a prévalu avant le contexte pandémique ».

Au total, les engagements de prêts ont atteint 1,94 milliard de DH au 30 septembre 2021, comparé aux 2,85 milliards enregistrés un an auparavant. Aucun engagement de prêts n’a été réalisé au cours du mois de septembre 2021, fait savoir le FEC. Quant aux décaissements de prêts, ils se sont établis à 1,94 milliards de DH à fin septembre, soit un niveau moins important que celui réalisé au cours de la même période de l’année dernière.

Ces décaissements ont principalement concerné le financement de projets portant sur la réalisation d’aménagements urbains et d’infrastructures routières à hauteur de près de 87%, et ont permis notamment de financer la construction de voies de contournement des villes, le renforcement des infrastructures de base et la restructuration des quartiers sous-équipés. Les créances sur la clientèle ont atteint 25,19 milliards DH au 30 septembre 2021, soit presque le même niveau qu’en 2020 (25,2 milliards de DH).