×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

DIAPO/ Covid19: Renault accélère la cadence à Tanger

Par L'Economiste| Le 04/06/2020 - 20:39 | Partager
DIAPO/ Covid19: Renault accélère la cadence à Tanger

Après un arrêt de près de six semaines dû à la crise du Coronavirus, les chaînes de l’usine Renault à Tanger ont entrepris un retour graduel à la normalité depuis le 28 avril dernier. Actuellement, l’usine tourne à 66% de sa capacité avec deux équipes, soit 6.000 employés qui ont repris leur activité. Une troisième équipe devrait entrer en service incessamment selon Jean-François Gal, directeur général de l’usine de Tanger. Ce dernier assure que si le marché reprend, il est prévu que le site tangérois de Renault retrouve son rythme d’avant la crise vers la fin de l’année. A noter qu’en temps normal, l’usine emploie près de 9.000 personnes.

La reprise de l’activité s’est faite dans un strict respect des mesures de distanciation et de prévention. « Dès l’arrêt de l’activité, nous avons repensé nos process avec un objectif principal, protéger nos collaborateurs » explique Gal. Tout a été revu, dès la sortie des employés de chez eux jusqu’au transport en passant par les chaînes de travail et les espaces de pause et de repos. Le maitre mot est la distanciation. Dans les bus, le chauffeur mesure la température des employés avant de monter avec une limitation du nombre de sièges disponibles, obligeant le constructeur à doubler le nombre de véhicules. A leur arrivée sur le site, des caméras thermiques mesurent la température de chacun des employés avant l’accès du site. En parallèle, une campagne de tests au covid est menée sur l’ensemble du personnel.

Actuellement 1.700 employés ont été testés avec plus de 99% de négatifs. Les personnes testées positives sont prises en charge ainsi que leurs contacts pour éviter toute contagion. La distanciation est encouragée même dans les situations difficiles ou l’ingéniosité des collaborateurs de Renault a permis de trouver des solutions efficaces. C’est le cas dans la chaine de montage des portières ou les employés se retrouvent des fois à moins d’un mètre de distance. Les ingénieurs de l’usine ont mis en place un film plastique qui permet de séparer les deux postes d’emploi tout en maintenant la visibilité et la cadence.

A.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc