×
Thermomètre
Thermomètre Par L'Economiste
Le 18/07/2024

Il a été pendant de longues années un grand sujet douloureux: le projet de loi sur la grève, ballotté sur fond d’un triangle gouvernement-patronat-syndicats qui... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Déficit budgétaire réduit à 11,18 MMDH à fin mai

Par L'Economiste| Le 14/06/2024 - 08:53 | Partager
Déficit budgétaire réduit à 11,18 MMDH à fin mai

À fin mai 2024, le déficit budgétaire du Maroc s’est réduit à 11,18 milliards de dirhams (MMDH), contre 20,40 MMDH pour la même période en 2023, selon les données de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Cette amélioration s'explique par un solde positif de 12,4 MMDH dégagé par les Comptes spéciaux du Trésor (CST) et les Services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA). Les recettes ordinaires brutes ont augmenté de 13,6%, atteignant 143,2 MMDH, grâce à une hausse des impôts directs (+12,7%), des droits de douane (+13,5%), des impôts indirects (+12,8%) et des recettes non fiscales (+26,2%). Parallèlement, les dépenses du budget général ont diminué de 10,5%, totalisant 188 MMDH, en raison d'une baisse des dépenses de fonctionnement (-4,2%) et des charges de la dette budgétisée (-33%).

Les recettes des CST se sont élevées à 71,1 MMDH, incluant des versements de 15,6 MMDH provenant des charges communes d’investissement du budget général, tandis que leurs dépenses ont totalisé 59,4 MMDH, laissant un solde de 11,7 MMDH. Pour les SEGMA, les recettes ont atteint 1,04 MMDH, en baisse de 5,4%, tandis que les dépenses ont augmenté de 4% pour atteindre 392 millions de dirhams (MDH). Cette gestion budgétaire souligne l'efficacité accrue des recettes fiscales et non fiscales, ainsi qu'une meilleure maîtrise des dépenses publiques, contribuant à la réduction du déficit budgétaire.

M.Ba.