×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Covid: Les banques et les assurances toujours résilientes

Par L'Economiste| Le 07/07/2021 - 15:36 | Partager
Covid: Les banques et les assurances toujours résilientes

Les banques marocaines maintiennent leur résilience dans un contexte marqué par le Covid19 et l’incertitude autour des variants. Selon la banque centrale, l’exercice de macro stress test effectué par Bank Al-Maghrib sur la base des projections économiques de juin 2021 "continue de démontrer à cette date la capacité des banques à faire face au choc induit par la crise de la Covid-19 et à maintenir le respect des exigences réglementaires".

Cette résilience, souligne Bank Al-Maghrib BAM, s’explique notamment par les matelas en fonds propres que les banques ont constitués ces dernières années et à la mise en application par le secteur bancaire de la recommandation de BAM de non-distribution des dividendes. Ces conclusions font suite à la tenue, ce mercredi, de la 13e réunion du Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques (CCSRS), composé des représentants de BAM, de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et de la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE).

Pour la CCSRS, si les signes d’amélioration des perspectives macroéconomiques commencent à s’éclaircir tant au plan national qu’international, les risques associés "appellent toutefois à la vigilance en raison de la persistance des incertitudes entourant la maîtrise future de la pandémie (apparition de nouveaux variants du virus, efficacité des vaccins et leur généralisation). Malgré la baisse des résultats en 2020, le secteur bancaire le secteur bancaire continue d’afficher des fondamentaux solides en matière de solvabilité et de liquidité. Les ratios, sur base sociale, demeurent stables avec un ratio moyen de solvabilité de 15,7% et un ratio moyen de fonds propres de catégorie 1 de 11,4% à fin 2020, supérieurs aux minimas
réglementaires, souligne BAM. Sur base consolidée, ils ressortent respectivement à 13,6% et à 10,5%. Le coussin de liquidité s’établit, quant à lui, à 191% à fin mars 2021 bien au-delà du minimum réglementaire de 100%.

Et concernant le secteur des assurances, les exercices de stress tests réalisés font ressortir une "bonne résilience" des entreprises aux chocs sur le portefeuille actions et immobilier ainsi qu’aux conditions macroéconomiques et techniques défavorables, note aussi la CCSRS.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc