×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Archives prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière Membres de L'Economiste Qui sommes-nous

Flash

Campagne agricole 2020-2021: bonnes perspectives pour l'export

Par L'Economiste| Le 26/11/2020 - 08:26 | Partager
Campagne agricole 2020-2021: perspectives prometteuses pour l

Le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a rendu public un document sur la campagne agricole 2020-2021 où il fait état d'un taux de réalisation de 60% du programme d'assolement et de bonnes perspectives pour la campagne d'exportation des produits agricoles.

En voici les principaux points:

Programme d’assolement:

- Les réalisations du programme d'assolement d’automne en cultures maraichères de la campagne agricole 2020-2021 ont atteint 62.700 ha, soit 60% du programme arrêté par le département de l’agriculture (105.000 ha).

- Les taux de réalisation des principales cultures sont de 88% pour la tomate, 62% pour la pomme de terre et 42% pour l’oignon. Ce programme maraicher sera réalisé en totalité avant la fin de décembre 2020.

- Les grandes cultures d’automne (céréales, semences, légumineuses, fourrages et cultures sucrières), et en raison du retard des précipitations, les réalisations à ce jour ont atteint 1.200.000 ha, soit 21% du programme global arrêté pour toutes les cultures (5.733.000 ha) avec un taux de réalisation qui a atteint 74% pour les cultures sucrières.

- Avec l’arrivée des pluies attendues durant cette semaine et les semaines à venir, le rythme des emblavements des grandes cultures d’automne, notamment des céréales sera accéléré et pourrait atteindre 1 million de ha par semaine à l’instar des campagnes agricoles similaires et rattraper ainsi le retard enregistré depuis le début de campagne.

Céréales et légumineuses:

- L'approvisionnement du marché national en céréales se déroule dans des conditions normales.

- En dépit de la production nationale limitée cette année et grâce notamment aux mesures de suspension des droits de douane, des importations sont régulièrement réalisées en quantités et en qualité suffisantes permettant de répondre aux besoins en céréales de l’industrie nationale de transformation (minoteries et semouleries industrielles, fabricants d’aliments composés, …) et de renouveler en permanence les stocks intérieurs couvrant 3 à 4 mois des besoins.

- Concernant les légumineuses, notamment les lentilles et les pois chiches, le marché national est suffisamment approvisionné avec en permanence une couverture de 4 à 5 mois des besoins, indique le ministère, ajoutant que les prix pratiqués pour ces denrées sont relativement stables.

Campagne d'exportation:

- La campagne d'exportation des produits agricoles 2020-2021 présente des perspectives prometteuses. Les exportations ont enregistré de bonnes performances durant le début de cette campagne, et ceci, malgré un contexte international encore difficile caractérisé par la poursuite de la propagation de la pandémie COVID-19.

- Les exportations de clémentines ont enregistré une croissance importante durant la campagne 2020-2021 atteignant un volume de l’ordre de 106.600 tonnes au 22 novembre (du 1er septembre au 22 novembre 2020), soit une hausse de 60% par rapport à la même période de la campagne précédente.

- La campagne actuelle est marquée par une situation commerciale favorable sur les marchés internationaux pour les clémentines en particulier, et pour les agrumes de manière générale. Cette tendance positive est également constatée pour les produits maraîchers qui ont atteint un volume de l’ordre de 214.500 tonnes durant la campagne 2020-2021 (au 22 novembre), enregistrant ainsi une croissance de 15% par rapport à la campagne précédente.

- Les exportations de tomates ont ainsi connu une augmentation de l’ordre de 3% pour atteindre un volume de 117.400 tonnes. - En ce qui concerne les poivrons et les piments, une bonne performance a également été enregistrée avec un volume de 19.400 tonnes, en hausse de 27% par rapport à la campagne 2019-2020. La framboise, les exportations ont atteint durant cette campagne un volume de l’ordre de 6.500 tonnes, enregistrant ainsi une croissance l’ordre de 17%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc