×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

BVC: Hausse du flux transactionnel sur le marché central

Par L'Economiste| Le 17/04/2020 - 16:13 | Partager
BVC: Hausse du flux transactionnel sur le marché central

Le volume global des échanges sur le marché central de la Bourse de Casablanca a enregistré une forte hausse de 147,78% au premier trimestre 2020 pour atteindre près de 12,6 milliards de dirhams (MMDH), contre 5,07 MMDH au T1-2019, ressort-il du dernier rapport de l'Autorité marocaine du Marché des capitaux (AMMC) sur le profil des investisseurs en Bourse.

Au niveau des opérations d'achats par type d'investisseurs, les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ont accaparé 47,9% du volume global, contre 34,8% au T1-2019, devançant les personnes morales marocaines (PMM) avec 33,8%. Les personnes physiques marocains (PPM) ont brassé 8,7% du volume global, tandis que les personnes morales étrangères (PME), les opérations via les réseaux bancaires (RES) et les personnes physiques étrangères (PPE) ont représenté respectivement 7,9%, 1,2% et 0,5%.

S'agissant des opérations de ventes, les OPCVM sont arrivés en pole position avec 41,1%, contre 49,2% au T1-2019, suivis par les PMM avec 36 % du total volume et les PME avec 9,9%. Le solde est partagé à hauteur de 9,6% par les PPM, de 2,9% par les réseaux bancaires et de 0,5% par les PPE. Le Marché de Blocs a affiché, quant à lui, un volume de 1,23 MMDH à fin mars 2020, contre 3,54 MMDH une année auparavant, soit une baisse de 65,07%, accaparé totalement par les PMM à l'achat et à la vente.

Notons que la Bourse de Casablanca a fortement chuté au cours des trois premiers mois de l'année, frappée de plein fouet par la crise sanitaire du Covid-19, à l'instar des marchés financiers internationaux. L'activité du mois de mars a fortement pesé sur les tendances enregistrées.

Le Masi et le Madex se sont repliés à 9.704,85 et 7.876,80 points respectivement, enregistrant une baisse de 20,85% et 21,26% sur le seul mois de mars, ramenant ainsi leurs performances annuelles respectives à -20,27% et -20,59%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc