Flash

Boycott : Les piques de Transparency Maroc

Par L'Economiste| Le 22/05/2018 - 16:32 | Partager
Boycott : Les piques de Transparency Maroc

Transparency Maroc a réagi tardivement au boycott visant certains produits de grande consommation. L’ONG estime que "le succès de l’appel au boycott exprime un malaise profond en même temps qu’une prise de conscience citoyenne". "L’analyse d’un tel mouvement à travers le seul facteur des prix est forcément réductrice", juge ainsi Transparency Maroc, qui met en cause la gouvernance d’une économie "minée par la rente, la corruption et l’interférence du pouvoir politique avec celui de l’argent".

Pour l’ONG, les pouvoirs publics doivent "assumer leurs responsabilités dans la gestion des crises". Ainsi, elle met en cause le gouvernement pour avoir libéralisé des secteurs "sans contrôle ni régulation" (hydrocarbures, enseignement, santé…), adopté une loi "bancale" sur l’accès à l’information ou encore tardé dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption.

E.M.G.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    courrier@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc