×
«Tounés»
«Tounés» Par Abouammar Tafnout
Le 12/08/2022

Ce fût un temps où on nous chantait les louanges du «modèle tunisien», qui allait montrer l’exemple et démocratiser ce que l’administration américaine appelle zone Mena... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Berkane: L'Office rassure sur la qualité de l'eau

Par L'Economiste| Le 06/06/2022 - 11:23 | Partager
Berkane: L

L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) réagit suite aux informations mettant en doute la qualité de l'eau à Berkane. Dans une mise au point, la direction régional de l'Office affirme que les eaux produites et distribuées actuellement au niveau du Grand Berkane "répondent à toutes les normes de qualité liées à la santé, en vigueur à l'échelle nationale et découlant des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)". L'Office affirme que le changement de goût constaté est dû principalement au changement de la source de production de cette eau.

"Après le tarissement des réserves en eau du barrage Mohammed V en raison de la sécheresse et du grand manque de précipitations durant les dernières années, l’Office a procédé, en coordination avec les intervenants dans ce secteur au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya, à la production de l’eau potable à partir des sources situées en aval du fleuve Moulouya", explique-t-il. L'ONEE assure toutefois que la consommation de cette eau n’a aucun impact sur la santé du consommateur. Par ailleurs, l’exploitation des eaux des barrages situés dans le bassin de la Moulouya pour la production d’eau potable reprendra "dès que le niveau de leurs réserves en eau aura augmenté", assure-t-il.