×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Al Akhawayn répond aux allégations d'un ancien professeur "exhibitionniste"

Par L'Economiste| Le 10/06/2021 - 14:34 | Partager
Al Akhawayn répond aux allégations d

Al Akhawayn (AUI) réitère son attachement fort aux valeurs de respect de l’individu, de diversité et de tolérance. C'est ainsi que l'Université d'Ifrane répond ce jeudi aux allégations d'un ancien professeur "exhibitionniste".

Dans un communiqué de presse, "AUI souligne qu'elle est une institution publique marocaine, autofinancée à but non lucratif, adoptant un système d’éducation nord-américain". "Dans le cadre de sa coopération avec des organismes internationaux de renommée, celle-ci lance plusieurs projets spécifiques de recherche et/ou de développement, qu'elle est fière d'avoir toujours honoré et qui sont financés, projet par projet, par différents bailleurs de fonds", précise-t-on. L’organisme américain Middle East Partnership Initiative (MEPI), qui fait partie de ces projets, se poursuit actuellement avec un travail très étroit entre les équipes respectives.

En effet, MEPI a uniquement mis en pause un paiement prévu, le temps que l'Université mette en oeuvre des dispositions supplémentaires mutuellement convenues, renforçant les mécanismes de protection contre le harcèlement sexuel, en totale conformité avec les lois marocaines. "Il est aussi important de rappeler qu’Al Akhawayn a mis en œuvre, depuis plus de deux décennies, un arsenal structuré de règlements, de mesures et de procédures, qui régissent le traitement de tous les aspects de la vie au sein du campus, y compris toutes formes de harcèlement", soulignent les responsables de l'Université d'Ifrane, affirmant que leur institution "poursuit ses efforts pour garantir un cadre de vie sain à l’ensemble de sa communauté, tout en s'inscrivant dans une démarche déterminée et volontariste d'amélioration continue".

Par ailleurs, contrairement à ce qui a été avancé à la presse par un ancien professeur d’Al Akhawayn et par certains supports médiatiques qui accusent l’Université, le Contrat à Durée Déterminée (CDD), qui liait ce professeur à l'Université a été rompu d’un commun accord dans le strict respect du contrat de travail et de la législation marocaine et ce, à la suite d'un acte de nudité émanant de ce professeur et mis sur Internet, violant ainsi les valeurs et le règlement de l’Université et dénoncés à la fois par des professeurs, des étudiants et des parents.

"Tout en réitérant son attachement fort et sans équivoque aux valeurs de respect des libertés de l’individu, de la diversité et de tolérance qui sont et resteront au cœur de son ADN, Al Akhawayn reste également vigilante pour garantir à ses étudiants la protection et le respect de leurs valeurs et leur identité tels que garantis par la loi marocaine" conclut le communiqué.

Y.S.A

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc