×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Air France-KLM : plus de 1 milliard d’euros de pertes

Par L'Economiste| Le 30/10/2020 - 14:15 | Partager
Air France-KLM : plus de 1 milliard d’euros de pertes

Le groupe franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé, vendredi, des pertes de l’ordre de 1,665 milliard d'euros au troisième trimestre pour un chiffre d’affaire global en recul de 68,3% par rapport à l’exercice précédent.

Ces pertes représentent une chute de 2,027 milliards en comparaison avec la même période de 2019, selon le groupe. La perte nette inclut "une provision pour restructuration de -565 millions d’euros, une sur-couverture de carburant liée au Covid-19 de -39 millions d’euros et une dépréciation de la flotte de -31 millions d’euros", précise-t-on, ajoutant que la dette nette du groupe au 30 septembre se chiffrait à 9,308 milliards d’euros, en hausse de 3,161 milliards par rapport à la fin 2019.

Si les mois de juillet et août ont été "relativement forts en termes de trafic", septembre a été "décevant, affecté par la restriction des mesures de voyage", explique le groupe, qui s’attend à une fin de l'année encore "plus difficile" notamment en raison des nouvelles restrictions de circulation décidées en France, dans le cadre du renconfinement national. Pour le quatrième trimestre, "la visibilité sur la reprise de la demande est limitée car le comportement de réservation des clients est beaucoup plus orienté vers le court terme" et "dépend aussi fortement des restrictions de voyage imposées, en particulier sur le réseau long-courrier", relève-t-on.

KLM avait obtenu au printemps dernier une aide de 3,4 milliards d'euros de l'État néerlandais dont 2,4 milliards de garantie. Air France avait bénéficié de son côté de 7 milliards, dont 4 milliards de prêts garantis par l’Etat, en vue de faire face aux répercussions de la crise économique consécutive à la pandémie du coronavirus.

La direction d'Air France-KLM a engagé un plan de "reconstruction" du groupe après la crise du Covid-19 qui passera par la suppression de 7.580 postes chez Air France d'ici à la fin 2022 et jusqu'à 5.000 chez KLM.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc