×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Africa Breast University: une formation en oncologie pour le corps médical marocain et africain

Par L'Economiste| Le 07/08/2020 - 15:05 | Partager
Africa Breast University: une formation en oncologie pour le corps médical marocain et africain

L’Association Marocaine de Recherche et de Formation en Oncologie Médicale (AMRFOM), en collaboration avec l'Équipe de Recherche en Oncologie Translationnelle (EROT) affiliée à la Faculté de Médecine de l’Université Mohammed V de Rabat et Les Laboratoires Roche, ont co-organisé, durant tout le mois de juillet, l’Africa Breast University, une​ formation dédiée au cancer du sein, entièrement digitalisée, gratuite, et au profit de l’ensemble du corps médical marocain et africain.

L’Africa Breast University est un cycle​ de e-learning annuel​ à portée africaine. Cette première édition, dédiée à la multidisciplinarité​ dans la prise en charge et le traitement du cancer du sein, est une première au Maroc et en Afrique​. ​

Pilotée par le Pr. Hassan Errihani, président de l’AMRFOM et Directeur du Département d’Oncologie Médicale à l’Institut National d’Oncologie, et prodiguée par des experts de renommée nationale et internationale. Elle a rassemblé près de 250​ professionnels de la santé, de différentes spécialités et provenant​ de plusieurs pays africains (Maroc, Algérie, Tunisie, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Egypte, Gabon, Kenya, Mali, Maurice, Niger, Sénégal, Togo).

« L’évolution rapide de la recherche, de la science et des protocoles thérapeutiques, nous imposent à tous, professionnels de la santé, d’être au diapason, afin d’offrir les soins les plus efficients à nos patientes. La Multidisciplinarité est une approche essentielle, car le Cancer du Sein n’est pas seulement l’affaire des chirurgiens et des oncologues, mais de l’ensemble du corps médical » affirme le Pr. Errihani.

Articulée autour de 7 modules (radiologie, anatomopathologie, chirurgie, radiothérapie, traitements systémiques), étalés sur 22 jours et totalisant près de 20h de cours, cette formation valorise toutes les méthodes, les protocoles et les processus d’intelligence​ collective médicale. L’objectif est de redynamiser la​ collaboration et la convergence thérapeutique entre​ les différentes spécialistes, afin d’augmenter les chances de guérison. Cette culture de la Multidisciplinarité a en effet démontré toute son efficacité dans plusieurs pays avancés en matière de lutte contre le cancer du sein. A ce titre, il est important de souligner que le cancer du sein dispose du taux de guérison le plus élevé de tous les cancers, en fonction des stades et des caractéristiques de celui-ci. Il peut, dans certains cas, atteindre 95 % dans les stades les plus précoces. 

Des tests en lignes ont été organisés durant toute la formation afin d’évaluer le niveau d’apprentissage. Cette première édition sera sanctionnée par un Certificat​ de Réussite, ​ délivré par l’AMFROM et EROT.

Face au succès de cette première édition, l’Africa Breast University ambitionne de déployer ce cycle de formation digital, sur plusieurs mois, en ouvrant de nouvelles classes couvrant d’autres spécialités en matière de lutte contre le cancer du sein.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc