×
Thermomètre
Thermomètre Par L'Economiste
Le 18/07/2024

Il a été pendant de longues années un grand sujet douloureux: le projet de loi sur la grève, ballotté sur fond d’un triangle gouvernement-patronat-syndicats qui... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Afreximbank prévoit une croissance de 3,8 % pour les économies africaines en 2024

Par L'Economiste| Le 13/06/2024 - 14:26 | Partager
Afreximbank lance les Rapports 2024 sur le commerce africain et sur les perspectives économiques et commerciales en Afrique

Lors des Assemblées annuelles d'Afreximbank (AAM) 2024 à Nassau, aux Bahamas, la Banque Africaine d'Import-Export (Afreximbank) a présenté ses rapports sur le commerce et les perspectives économiques en Afrique pour 2024. L'institution financière table sur une croissance moyenne de 3,8% pour les économies africaines en 2024, supérieure à l'évolution de l'économie mondiale (+3,2%), et une progression à 4% en 2025. 

Le commerce africain a toutefois régressé de 6,3% en 2023, mais le commerce intra-africain a quant à lui enregistré une hausse de 3,2%, démontrant ainsi la résilience de l'économie africaine et le potentiel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) afin d'atténuer les chocs mondiaux, souligne la banque.
Yemi Kale, Économiste en chef et DG de la Recherche et de la Coopération internationale d'Afreximbank, a indiqué que cette performance "reflète la résilience de l'économie africaine et l'impact potentiel du marché unique de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) pour le continent en tant qu'outil de protection contre les chocs mondiaux".

Le rapport met, en outre, en exergue les défis auxquels les économies africaines sont confrontées, tels que l'augmentation de la dette souveraine, les chocs des termes de l'échange, les tensions géopolitiques, la volatilité politique, les prix élevés des produits de base et l'insécurité alimentaire. A noter que malgré ces défis, les perspectives pour 2024 et 2025 restent positives, avec une évolution positive attendue des indicateurs macroéconomiques et une baisse de l'inflation.

Par ailleurs, un autre rapport, intitulé « Les incidences climatiques de la mise en oeuvre de la ZLECAf », se penche sur les impacts climatiques de la ZLECAf. Cette zone de libre-échange peut favoriser le développement économique tout en répondant aux préoccupations climatiques, souligne le document.