×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Flash

    Affaire Hamieddine : Le procès s’ouvre sous haute surveillance

    Par L'Economiste| Le 25/12/2018 - 10:52 | Partager
    Affaire Hamieddine : Le procès s’ouvre sous haute surveillance

    Forte mobilisation des sécuritaires de la ville de Fès, ce mardi, aux abords de la Cour d’appel où s’ouvre le procès de Abdelali Hamieddine. Pour rappel, le leader du PJD est poursuivi pour meurtre dans l’affaire de l’assassinat de Benaissa Aït El Jid, remontant à 1993.

    Ce 25 décembre, les forces de l’ordre ont quadrillé le Tribunal, afin d’éviter tout affrontement entre la famille de l’étudiant de gauche assassiné il y a 25 ans, appuyée par des membres de la gauche radicale, et les amis de Hamieddine. Notons que la direction du PJD a interdit à ses ministres de se présenter au procès.

    Toutefois, une haute commission composée notamment de Driss El Azami El Idrissi, président du groupe parlementaire PJD et maire de Fès, appuie le dossier de Hamieddine. Elle devrait rencontrer tous les chefs des partis politiques pour expliquer l’affaire Hamieddine, rattrapée par la justice, « pourtant déjà jugée dans le même procès », disent-ils. Signalons que le procès est très suivi par les médias.

    Y.S.A

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc