×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Flash

97% de ruraux ont accès à l’eau potable

Par L'Economiste| Le 22/03/2019 - 15:41 | Partager
97% de ruraux ont accès à l’eau potable

L'accès à l'eau potable en milieu rural a atteint 97% en 2018, une performance qui donne la mesure des efforts déployés pour garantir la sécurité hydrique à l'échelle nationale, indique le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Le système de gouvernance s'articulant autour de l’unité autonome du bassin hydraulique, impulsé par la stratégie de création de dix agences de bassins hydrauliques selon une gestion décentralisée, participative et concertée des ressources en eau, a contribué à la généralisation de l'accès à l'eau potable en milieu urbain, a souligné le chef de division d'approvisionnement en eau potable et assainissement en milieu rural, Rachid Madah, tout en mettant l'accent sur l'amélioration du taux de branchement individuel en milieu rural, estimé aujourd'hui à 40%.

Madah a ajouté qu'en parallèle, un effort a été consenti en matière d'assainissement et de lutte contre la pollution hydrique, et ce à travers la réalisation des réseaux d’assainissement et des stations de traitement des eaux usées, relevant que le taux de raccordement en milieu urbain a atteint 76%, alors que le taux des eaux usées épurées est estimé à 50%. En ce qui concerne l'utilisation rationnelle de l’eau, le responsable a rappelé que le programme d’amélioration des rendements de réseaux ambitionne d'atteindre un rendement de 80% comme moyenne nationale d’ici 2025. Grâce à cette dynamique, le programme d’économie d’eau dans l’irrigation vise la reconversion en irrigation localisée de 50% des superficies irriguées d’ici 2020 avec comme perspective de porter ce taux à 70% en 2030. La rencontre a été l'occasion d'annoncer le lancement d’un nouveau partenariat entre le Maroc, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Conseil mondial de l'Eau, en coopération avec la république du Sénégal, en vue de promouvoir la sécurité de l'eau en Afrique. *

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc