×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Faux jeton

Par L'Economiste| Edition N°:2987 Le 23/03/2009 | Partager

L’Union européenne veut se débarrasser de son problème d’immigration illégale en le faisant assumer au Maroc. Les négociations sur le statut avancé du Maroc avec l’Union européenne (signé en octobre dernier) bloquent sur la question de l’immigration illégale.Bien évidemment, Rabat a accepté d’accueillir les migrants illégaux d’origine marocaine.Bruxelles veut plus.L’Union européenne veut imposer à Rabat que le Maroc accepte d’accueillir tous les migrants soupçonnés d’avoir transité à un moment ou à un autre par le Maroc. D’aucuns diront, y compris en Europe, qu’elle veut faire du Maroc son dépotoir d’humains à la dérive. Il s’agit en effet de centaines de milliers de migrants que l’Europe veut refouler chez nous.Certes, le Maroc tient à avoir de bonnes relations avec l’Union européenne. Mais de plus en plus souvent, cette dernière adopte un comportement arrogant et hypocrite à l’égard de Rabat. Que va-t-il advenir? L’Europe va se débarrasser de sa lourde responsabilité en matière de migration, en la renvoyant sur le Maroc, pour ensuite lui reprocher de ne pas être respectueux des droits de l’homme, des droits économiques… à l’endroit de ces centaines de milliers de personnes que l’Europe aura chassées sournoisement de chez elle!Rabat a raison de refuser cette pression fourbe et hypocrite.Sur cette question des migrations illégales, les pays européens ont toujours eu des approches perfides. Ils sanctionnent systématiquement les immigrés illégaux et refusent d’adopter une législation réprimant sévèrement leurs employeurs, qui serait la seule méthode pour mettre un terme aux migrations illégales.Aujourd’hui, les Européens veulent franchir un nouveau pas dans cette fourberie. Ils veulent imposer au Maroc d’être leur soupape de sécurité: en croissance, on fermera les yeux; en crise, on déversera, à bon compte et bonne conscience, sur le Maroc tous les «excédents». Plus faux jeton que ça, tu meurs!Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc