×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Energie

Par L'Economiste| Edition N°:2980 Le 12/03/2009 | Partager

Le dossier énergie doit-il être traité avec urgence ou pas?... plus le temps de s’interroger. Pour avoir trop longtemps tergiversé sur cette question, nous risquons probablement d’en obtenir des réponses mais au prix fort. En réaffirmant aux dernières assises son intention de mettre en place une stratégie, le gouvernement a, semble-t-il, compris les enjeux. Pour peu que l’on sorte de cette fâcheuse habitude à oublier les agendas, la conjoncture est une opportunité pour aider à mettre en place ce fameux ‘‘plan Azur’’ tant attendu pour l’énergie. Certes, on pourra regretter la multiplication des annonces au risque de brouiller le message. Comme pour cette pluie de milliards d’investissements dont, à vrai dire, une grosse part n’est pas encore assurée. Au contraire, le Maroc doit se démener pour chercher ces financements dans un contexte de crise internationale où les solliciteurs sont nombreux et la ressource rare. Pour convaincre, il faudra des engagements précis de réformes institutionnelles doublés, sans doute, d’une importante impulsion politique pour prendre certaines décisions. Il y a des incertitudes tarifaires et réglementaires que le Maroc promet de combler, comme il y a des incertitudes sur l’obtention des marchés qui peuvent continuer de limiter l’intérêt des investisseurs étrangers. L’ONE pouvait se permettre de vendre à perte (et encore!) mais pas ces futurs arrivants. A elle seule, la composante gaz, pour laquelle le Maroc réaffirme ses ambitions, traduit bien cet impératif de clarification. Le transport du gaz ainsi que son stockage représentent une activité essentielle qui doit mettre à contribution l’ensemble des opérateurs, de manière transparente, pour ne pas biaiser la concurrence.Ce qui est certain c’est que les solutions ne naîtront pas d’un claquement de doigts.Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc