×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:1865 Le 30/09/2004 | Partager

. Des chiens qui détectent des cancers Les chiens peuvent être entraînés à détecter l’odeur de l’urine de patients souffrant d’un cancer de la vessie parmi d’autres échantillons, selon une étude britannique parue dans la revue British Medical Journal.Plusieurs cas de chiens ayant montré une attention particulière pour une lésion cancéreuse de la peau, voire des cancers du sein ou du poumon chez leur maître, avaient déjà été rapportés dans la littérature scientifique. D’où l’idée d’entraîner pendant sept mois six chiens à identifier les personnes souffrant d’un cancer de la vessie d’après l’odeur de leur urine. Les chiens ont correctement sélectionné l’échantillon dans 41% des cas, en s’allongeant à côté, soit un taux de succès trois fois supérieur au simple hasard (14% de réussite). . Des lunettes qui simulent l’ivresse au volant Makrem Majeri, un jeune homme élancé de 24 ans, titube, s’affaisse et vient buter dans des cônes: équipé de lunettes qui simulent les effets de l’alcool, il participe à un exercice mis en place pour la première fois en France, dans un centre auto-école de Bron (Rhône). Depuis début septembre, l’utilisation de ces lunettes, qui reproduisent le champ de vision d’un conducteur ayant de 0,7 g (3 à 4 verres d’alcool) à 1,4 g d’alcool dans le sang, fait l’objet d’un exercice, inclus dans la formation du centre d’éducation et de sécurité routière de Bron (CESR). Chaque stagiaire est soumis à un parcours piéton, où il doit zigzaguer entre des cônes, passer dans un couloir en évitant une poubelle, puis enjamber une barre horizontale, avant de saisir les clés d’une voiture et de s’installer au volant. . Une Mercedes avec 4,6 millions de km au compteur Un conducteur de taxi grec a offert sa vieille Mercedes diesel avec un record de 4,6 millions de km au compteur au Musée Mercedes-Benz de Stuttgart. Il s’agit du kilométrage le plus élevé jamais réalisé par une automobile. L’entreprise veut le faire enregistrer dans le Livre Guinness des records. Le chauffeur de taxi, Gregorios Sachinidis, avait acheté en 1981 en Allemagne cette Mercedes construite en 1976. Depuis son acquisition par le Grec, le taxi a été utilisé 24 heures sur 24 à Thessaloniki (nord de la Grèce) jusqu’en juin dernier. Pour le remercier d’avoir fait cadeau de sa berline au Musée Mercedes-Benz, DaimlerChrysler a offert au Grec une nouvelle Mercedes C 220 CDI, d’une valeur de 27.000 euros environ.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc