×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Siam 2010
Le Fonds d’investissement de l’OCP opérationnel

Par L'Economiste | Edition N°:3266 Le 30/04/2010 | Partager

. 200 millions de DH pour commencer . Priorité aux zones d’action du groupe C’EST parti pour le Fonds d’investissement agricole de l’Office chérifien des phosphates. Selon le groupe OCP, cet instrument dont la mise en place a été annoncée l’année dernière, est désormais opérationnel. Baptisé «OCP-Innovation fund for agriculture», il se distingue des fonds classiques dans la mesure où son capital reste ouvert et que les bénéfices seront réinjectés sous forme d’investissements. Créé pour une durée de 30 ans, ce fonds d’investissement ciblera en exclusivité, mais dans un premier temps, les zones d’action de l’OCP comme Chaouia, Doukkala, Khouribga, Youssoufia et Laâyoune. A ce titre, il mobilisera une enveloppe de 200 millions de DH. Un montant appelé à être augmenté dans les années à venir. Pour le moment, l’objectif est de participer dans 40 entreprises, associations et coopératives sur une durée de 4 ans. Et ce, pour créer à moyen terme un millier d’emplois stables. Mais la préférence sera donnée aux entités développant des projets intégrés. Cela dans tous les domaines de production végétale, animale, de valorisation et de commercialisation. Ainsi, «le Fonds se propose de financer des structures agricoles et agro-industrielles ciblant les filières identifiées par le plan Maroc Vert», est-il spécifié. Des valeurs comme la protection de l’environnement et la création de revenus pour les populations qui comptent sur l’agriculture pour subsister sont aussi retenus comme critères d’éligibilité au financement. Car, le Fonds ambitionne d’impulser une dynamique créatrice d’emplois.Néanmoins, l’intérêt est porté également sur les projets émergents ciblant des produits à haute valeur ajoutée: produits du terroir, plateformes de valorisation et de commercialisation des productions et projets d’agrégation des agriculteurs. Sans oublier les projets structurants tels l’irrigation raisonnée, la réhabilitation des terrains miniers ou encore la production de biocarburants. Enfin, le Fonds investira dans le conseil et l’assistance technique. Mais dès à présent, les promoteurs du Fonds indiquent que «les mises initiales à récupérer après un horizon de placement défini seront intégralement replacés pour permettre le financement de nouveaux projets». Doté d’une gestion duale, le Fonds est administré par un conseil d’administration où siègent des représentants de l’OCP. Sa gestion est confiée à une société indépendante de l’investisseur Upline Investments. Le Fonds est doté d’un comité technique et d’un comité d’investissements. Ce dernier a la charge de préparer les décisions d’investissements, d’examiner les rapports d’évaluation soumis par le comité technique et des diligences établies par la société de gestion. Il assure aussi le suivi post-investissement.


Cartes de fertilité

Fruit d’une collaboration entre le département de l’Agriculture, l’Inra et l’OCP, le projet de carte de fertilité des sols du Maroc a été dévoilé hier jeudi 29 avril au Siam. L’OCP a présenté la carte complète de la région de Meknès, identifiée comme zone pilote. Cofinancée par le ministère et l’OCP, la carte nationale devrait mobiliser une enveloppe de 64 millions de DH. D’ici 4 ans, toute la surface agricole utile (8,7 millions d’hectares) sera couverte. De même, toutes les cartes régionales seront structurées dans un système d’information géographique national (SIG). Cet outil intègre déjà les paramètres de fertilisation des terres agricoles de Meknès. Elles seront mises à la disposition du monde rural à travers des centres de conseils.A.G.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc