×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Settat: Les sinistrés des inondations reçoivent des logements

Par L'Economiste | Edition N°:1653 Le 02/12/2003 | Partager

. Les maisons ont été cédées moins que leur coût de revient Les sinistrés des inondations qui avaient frappé il y a un an la province de Settat, ont passé, dimanche dernier, leur première nuit dans leurs nouveaux logements. C'est le Premier ministre, Driss Jettou, qui a procédé en personne à la remise des clefs à 50 familles bénéficiaires de logements sociaux, construits dans le cadre du programme d'urgence mis en place par les pouvoirs publics après les inondations. C'est ainsi que dans la Commune rurale de Sidi Abdelkhalek, dans la région d'Oulad Abbou où les plus importants dégâts avaient été recensés, 12.500 m2 ont été mobilisés pour accueillir les 50 logements qui vont abriter les familles qui s'étaient retrouvées sans abri. Les travaux de construction avaient démarré en avril 2003. La réalisation de ce projet a été possible grâce à une formule de partenariat public-privé, notamment l'intervention de la Société nationale d'équipement et de construction (SNEC). En outre, le montage financier a pris en considération les revenus limités des familles sinistrées. Ainsi, les logements, qui ont coûté 60.000 DH l'unité, leur ont été cédés à des prix bien en dessous de cette somme. Ils ont été construits sur des parcelles de 150 m2 chacune dont 50 m2 couverts. Le reste est destiné à l'aménagement d'étables ou de ménageries.Quarante autres familles sinistrées de Douar Louchachna ne recevront cependant leur logement que vers la fin janvier 2004. Le lancement des travaux de construction de ce lot avait été retardé par quelques problèmes relatifs au foncier et qui n'ont été résolus que dernièrement.Le Premier ministre a également inauguré des réalisations socioéconomiques, dont certaines entrent dans le cadre de la lutte contre les effets des inondations. Il s'est aussi enquis des mesures et dispositions mises en place par les autorités locales et provinciales pour faire face à d'éventuelles inondations dans la province de Settat, qui connaît actuellement d'importantes précipitations. Enfin, Driss Jettou a procédé avec la délégation ministérielle l'accompagnant à l'inauguration d'un institut de technologie appliquée à Had Soualem. Les opérateurs économiques implantés dans cette commune attendaient l'ouverture de cet établissement de formation professionnelle, pour pouvoir disposer de personnels qualifiés.J. E. H.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc