×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Risma au Club de L'Economiste
«Le Maroc a une politique touristique intelligente»
Gérard Pellisson, cofondateur du groupe Accor

Par L'Economiste | Edition N°:3266 Le 30/04/2010 | Partager

. L'implication du Souverain a été décisive- L’Economiste: Que change le nouveau deal avec Risma, en dehors des attributions de développement qui lui échoient désormais?- Gérard Pellisson: A partir de maintenant, toutes les décisions importantes ne seront plus prises par l’état major d’Accor, notamment le choix des sites, les budgets de construction. Ces décisions seront celles de Risma qui, jusqu’à présent, était en ligne directe avec Accor. Aujourd’hui, elle est en lien avec les propriétaires marocains… Autrement dit, Risma récupère la décision qui concerne les propriétaires…- Donc le pacte d’actionnaires change?- Je ne vois pas pourquoi le pacte d’actionnaires changerait. La seule chose est que des missions qui devaient revenir aux propriétaires avaient été sous-traitées au gestionnaire Accor gestion Maroc pour des raisons d’économie et de démarrage.- Avec le lancement de la chaîne Etap, visez-vous une certaine cohérence pour votre offre?- Pour arriver à cette cohérence, le maillage national est très important. D’autant plus que dans notre secteur d’activité, l’esprit grégaire des financiers prévaut. Quand quelqu’un investit quelque part et que ça marche, comme à Marrakech, tout le monde suit. Conséquence: on arrive à une surcapacité, à une offre supérieure à la demande. Il faut trois ans en général pour l’absorber et revenir à l’équilibre. Avec un bon maillage, on réduit les conséquences d’un tel phénomène. A ce titre, l’équilibre entre affaires-loisirs et les marques haut et bas de gamme est stratégique parce qu’il permet de mutualiser l’offre. - Le Maroc a bien résisté à la crise, au grand étonnement de tout le monde…- Pourquoi cet étonnement? Car, parmi tous les pays que je connais, le Maroc est de très loin celui qui a la politique de développement touristique la plus intelligente. Il y a 12 ans, les pouvoirs publics ont pris conscience que le tourisme était une véritable industrie. Le tourisme n’est pas seulement un promoteur, un architecte et un peu d’argent pour construire des hôtels dans l’espoir que des clients arrivent. Le tourisme est, au sens fort du terme, une industrie qui implique les transports, les infrastructures, la sécurité… En clair, tous les ministères pour réussir une politique touristique. Il est donc fondamental, dans des pays de taille moyenne comme le Maroc, que le chef de l’Etat donne l’impulsion et une certaine coordination pour que les acteurs prennent au sérieux cette industrie. Or, je connais beaucoup de chefs d’Etat dans le monde qui laissent le tourisme au ministre en charge du dossier, souvent le dernier de la liste. La vision du Maroc sur ce secteur est unique au monde. Propos recueillis par Bachir THIAM & Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc