×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Résultats annuels
Les marges de Colorado ont souffert en 2009

Par L'Economiste | Edition N°:3250 Le 08/04/2010 | Partager

. Augmentation de 18% du chiffre d’affaires. Recul du résultat d’exploitation de 6%COLORADO, leader national de la peinture de bâtiment, a bien su tirer son épingle du jeu. Et cela malgré la difficulté du secteur de l’immobilier et la baisse des mises en chantier. Le chiffre d’affaires a enregistré une croissance de 18%, passant de 487 millions de DH en 2008 à 573 millions en 2009. «Cette croissance est due à une augmentation du volume des ventes de 16% et aux tarifs des prix moyens des produits conditionnés dans les emballages métalliques», souligne Meryem Lotfi, directrice financière de Colorado. L’entreprise détient 25% des parts de marché de la peinture de bâtiment avec 45.000 tonnes vendues.Le résultat d’exploitation a réalisé une légère baisse de 6%, passant à 87 millions de DH en 2009. Une baisse expliquée par la diminution de la marge, résultat de conséquences de l’incendie survenu en juillet dernier au niveau de l’un des entrepôts de matières premières de la société. Cette baisse est compensée par une forte hausse du résultat non courant, qui est passé de 3 millions de DH en 2008 à 38 millions de DH à fin 2009. L’indemnisation de ce sinistre a relativement compensé les pertes.Au final, le résultat net marque une hausse de l’ordre de 29%. Passant de 67 millions de DH en 2008 à 86,7 millions à fin 2009. Au titre de l’exercice 2009, le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale ordinaire la distribution d’un dividende de 45 DH par action. En rappel, Colorado a réalisé un investissement de 31 millions de DH, dont l’essentiel a financé l’usine de Dar Bouazza, soit 26 millions de DH, et 5 millions de DH pour l’acquisition de matériel de transport et l’outillage. Le site industriel de Dar Bouazza représente 60% de production de l’entreprise. Il remplacera le site de Aïn Sebaâ dans la production des peintures à base d’eau. En 2013, tout l’appareil de production y sera concentré.Pour ses perspectives, Colorado compte entamer la deuxième phase de son plan d’investissement à Dar Bouazza, en construisant une usine de produits à base de solvants. Un investissement qui nécessitera 24 millions de DH.L’entreprise conclura officiellement dans les semaines à venir un partenariat avec une multinationale. Afin de renforcer son savoir-faire et lancer une nouvelle gamme de produits, lui permettant de réaliser une croissance soutenue.M. Az. avec A. S.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc