×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Redressement du marché automobile français

Par L'Economiste | Edition N°:42 Le 13/08/1992 | Partager

Le marché français des voitures particulières se porte mieux. Les mois de Juin et Juillet ont été particulièrement fructueux.
Les chiffres des immatriculations de Juillet, publiées par le Comité français des constructeurs automobiles, mettent en évidence une progression en valeur absolue de 0,8%, à 224.900 unités, par rapport au mois de Juin. Celle-ci atteint 5,5% comparée à Juillet 1991. Cette hausse confirme l'embellie du mois de Juin 1992, date à laquelle la croissance du marché avait atteint 2,5% par rapport à Juin 1991.
Au total, les ventes, qui ont porté sur 1,216 million de véhicules particuliers, les sept premiers mois de l'année, ont progressé de 0,2% par rapport à la même période de 1991. De Janvier à Mai 1992, les ventes accusaient encore un retard de 1%.
Grâce à l'abaissement à 18,6% de la TVA sur les voitures, entré en vigueur en Avril dernier, un regain d'activité est attendu pour le second semestre de cette année. L'introduction au premier Janvier 1993 du pot catalytique sur les petites et moyennes cylindrées devrait pousser les ménages français à anticiper le changement de leur automobile, évitant ainsi un renchérissement d'environ 3.000 Francs pour une petite cylindrée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc