×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Pneumopathie: Essor du marché des purificateurs d'air

Par L'Economiste | Edition N°:1499 Le 16/04/2003 | Partager

. Epuisement du stock des entreprises en Chine et SingapourLes entreprises japonaises d'électronique, Matsushita et Sharp, vont produire en Chine des milliers de purificateurs d'air supplémentaires dans un marché en plein essor, du fait de l'épidémie de pneumonie atypique, ont-elles annoncé hier mardi. La demande de purificateurs d'air en Chine, à Hong Kong et Singapour a été si élevée que les entreprises ont épuisé leurs stocks tandis que le nombre de morts causés par le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) a continué de progresser dans cette partie du monde. Le SRAS a tué 143 personnes dans le monde et en aurait infecté au moins 3.400. Hong Kong et la Chine sont les régions les plus touchées par l'épidémie. Afin de répondre à la demande, Sharp va investir 30 millions de yens (230.000 euros) dans une usine située à Shanghai pour démarrer en mai la production de purificateurs d'air. «Au départ, la production à Shanghai devait commencer en juin. Mais nous allons démarrer un mois plus tôt en raison de la forte demande générée par le déclenchement de l'épidémie de SRAS«, a expliqué le porte-parole de Sharp, Junko Lizawa. L'usine de Shanghai fabriquera 5.000 purificateurs d'air par mois, qui seront vendus principalement en Chine tandis que Sharp en exportera 5.000 par mois du Japon vers Hong Kong et Singapour. 5.000 purificateurs d'air ont été vendus à Hong Kong et Singapour entre avril 2002 et mars 2003, a précisé le porte-parole, ajoutant qu'un tel appareil coûte entre 30.000 et 45.000 yens. Matsushita va également porter à 1.200 appareils (contre 200 actuellement) la production mensuelle d'une usine de la province du Guangdong, la région méridionale de Canton, a souligné le porte-parole de Matsushita, Hoshimi Kumazawa. En mars, Matsushita a reçu 800 commandes de purificateurs d'air à Hong Kong alors que l'entreprise n'en avait reçu que 750 en 2001. «Les gens sont très inquiets de l'épidémie de SRAS et je crois qu'ils veulent chasser leur anxiété en se procurant un purificateur d'air. C'est la même chose que de porter un masque, car cela ne vous garantit pas une sécurité absolue mais atténue votre anxiété«, a-t-elle dit. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc