×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Pétrole: La demande mondiale revue à la hausse

Par L'Economiste | Edition N°:3254 Le 14/04/2010 | Partager

. Elle devrait croître de 2% par rapport à 2009. Le monde devrait consommer 86,6 millions de barils par jourL'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de nouveau revu légèrement à la hausse, de 30.000 barils par jour, sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2010 qui devrait croître de 2% par rapport à 2009, toujours dopée par la Chine, selon son rapport mensuel publié hier mardi. D'après cette agence, qui représente les intérêts des pays industrialisés, le monde devrait consommer cette année 86,6 millions de barils par jour (mbj) après 84,9 mbj l'an dernier. La demande enregistrée en 2009, revue à la baisse de 70.000 barils par jour, a diminué de 1,5% par rapport à l'année précédente. Alors qu'une accélération de la reprise économique pourrait se préfigurer, «les contrats à terme sur le pétrole ont atteint début avril leurs plus hauts niveaux depuis un an et demi«, «ce qui dope les marchés financiers et les cours des matières premières, ainsi que la demande de pétrole«, estime l'AIE. Le surplus de demande attendu en 2010, par rapport aux précédentes prévisions mensuelles publiées le 12 mars, est essentiellement dû à la consommation asiatique, une fois de plus revue à la hausse. «La Chine continue de dépasser les attentes«, note l'AIE, dont le siège est à Paris. En revanche, parmi les 30 pays riches de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), une prévision plus importante qu'auparavant en Amérique du Nord et dans le Pacifique est «compensée par des données excessivement faibles en Europe«. L'AIE relève que la production industrielle européenne peine à revenir à ses niveaux d'avant la récession historique de l'an dernier, soulignant que la crise financière de la Grèce «a introduit un élément ultérieur d'incertitude économique«. Quant à la production, elle a baissé en mars de 220.000 barils par jour, à 86,6 mbj, une diminution imputable presque totalement à une moindre offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Selon l'AIE, la production de brut de l'Opep a enregistré «son premier déclin mensuel significatif depuis plus d'un an, chutant de 190.000 barils par jour en mars à 29 mbj«. Néanmoins, cela reflète essentiellement une baisse de près de 10% dans la production irakienne plutôt qu'un effort pour contenir une offre qui dépasse les quotas fixés par le cartel.Les cours du pétrole baissaient hier mardi, pénalisés par des inquiétudes sur la demande américaine, qui demeure faible. Vers 10h30 GMT (12h30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai perdait 15% à 84,62 dollars par rapport à la clôture de lundi sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres. A la même heure, le baril de «brut léger texan« (WTI) pour la même échéance cédait 47 cents à 83,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc