×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Nouvelle loi sur les rejets radioactifs

Par L'Economiste | Edition N°:1670 Le 25/12/2003 | Partager

. Elle vise à renforcer la transparence de l'information pour mieux les maîtriserLa Commission européenne a adopté un nouveau texte législatif qui vise à améliorer la teneur et la qualité des données communiquées par les Etats membres concernant les rejets radioactifs de leurs installations nucléaires. Se félicitant de l'adoption d'une recommandation sur l'information relative aux rejets radioactifs, Loyola de Palacio, vice-présidente de la Commission européenne, responsable de l'Energie et des Transports, a déclaré: «Il s'agit d'une étape importante pour la mise en place d'un système de communication plus efficace, fondé sur la qualité et harmonisé à l'échelle de la Communauté». Une nouvelle recommandation vient d'être adoptée, définissant la forme et le contenu des renseignements qui doivent être transmis à la Commission concernant les rejets radioactifs dans l'environnement des centrales nucléaires et usines de retraitement du combustible irradié de l'Union. . Incidences sur la populationLa recommandation fournit des orientations claires aux Etats membres concernant l'évaluation et la communication des données relatives aux rejets radioactifs. La Commission souhaite ainsi améliorer la cohérence et l'utilité des informations qu'elle reçoit des différents pays de l'Union. La mise en œuvre de cette recommandation permettra à la Commission d'améliorer la qualité des rapports qu'elle publie sur les effluents radioactifs et leurs incidences sur la population de l'Union européenne.L'objectif de cette nouvelle directive est de mieux protéger la population et la main-d'oeuvre en limitant les probabilités d'exposition accidentelle à des rayonnements ionisants résultant d'un contrôle insuffisant des sources radioactives. En particulier lorsque celles-ci ne sont plus utilisées. La nouvelle directive harmonise et définit des exigences spécifiques afin de garantir que chacune des sources radioactives de haute activité en Europe soit constamment sous contrôle. Loyola de Palacio, a déclaré: «Pour être certains que personne ne découvre par accident une «source orpheline», nous devons contrôler les sources radioactives d'un bout à l'autre de la chaîne. La traçabilité des sources radioactives est donc le mot-clé, car elle permettra d'éviter que certaines sources disparaissent et de réduire les risques d'utilisation incorrecte des sources radioactives». Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc