×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech/Hôtel
L’Eden Andalous mise sur la clientèle nationale

Par L'Economiste | Edition N°:2913 Le 02/12/2008 | Partager

. Celle-ci représente 30% du marché national. Un investissement de 300 millions de DHOuvrir un établissement touristique de 5 étoiles est une gageure en cette période de crise. Pour autant, va-t-on décaler ou reporter aux calendes grecques les ouvertures d’hôtels prévues cette année et en 2009 dans une ville comme Marrakech? Non, pense Abdelali Chaoui, PDG du TO Royal Tours et patron de l’établissement Eden Andalous. Certes, l’économie traverse une mauvaise passe et le secteur du tourisme est le premier à en ressentir les effets. Et «ne resteront sur le marché que ceux qui auront su négocier cette turbulence». Une fois assaini, le secteur attirera une nouvelle classe qui va relancer l’économie du tourisme, mais celle-ci aura d’autres exigences. Pour Chaoui, il n’y a pas de secret, il faut miser dès maintenant sur l’arrière-pays, notamment la région du Haouz.Ainsi, ce promoteur hôtelier a décidé de maintenir le calendrier de l’ouverture de son 5 étoiles. L’établissement Eden Andalous, sis à 10 km du centre-ville de Marrakech, sur la route d’Amezmiz, a démarré en juillet dernier. L’excentricité du site est devenue un avantage, offrant la belle vue sur l’Atlas et ses cimes enneigées loin des bruits de la ville. L’établissement cible aussi bien la clientèle de congrès que celle des familles. L’architecture de l’Eden Andalous (riads et patios fleuris) le permet en effet. Au total, le projet représente un investissement de 300 millions de DH, financé en partie par prêt bancaire. Depuis son ouverture, l’hôtel affiche des tarifs à la portée de la clientèle nationale. Une clientèle que l’on chouchoute désormais. De fait, celle-ci pèse chaque année, toutes catégories confondues et selon les statistiques officielles du ministère du Tourisme, 30% du marché récepteur. Autre segment ciblé, les clients d’incentives (séminaires…). L’hôtel est doté d’une salle de conférences qui peut contenir plus de 1.000 personnes. Elle est équipée des plus modernes techniques audio et vidéo. Enfin, la clientèle individuelle en provenance des marchés émetteurs étrangers n’est pas négligée. L’établissement s’appuiera sur la force de vente du TO Royal Tours, appartenant au groupe, et le réseau des 4.000 agences françaises qui distribuent la brochure du TO.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc