×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Marrakech: L’association Générations LVH réactivée

Par L'Economiste | Edition N°:3247 Le 05/04/2010 | Partager

. Les anciens du lycée Victor Hugo se mobilisent. Objectif: redorer le blason de l’établissementGÉNÉRATIONS lycée Victor Hugo. C’est le nom de l’association des anciens de ce lycée français créé en 1961. Les anciens lycéens aujourd’hui hommes d’affaires, médecins ou politiciens ont créé une association, il y a quelques années, sans grand bruit d’ailleurs. Ses statuts et ses actions étaient limités. Ses membres souhaitent la réactiver et surtout lui donner un sens outre celui de se retrouver entre anciens potes du lycée. C’est ainsi qu’une assemblée générale extraordinaire est prévue le 15 mai prochain où il s’agira justement de revoir les statuts de Générations LVH. Objectif: s’impliquer dans les champs sociaux de la ville, s’activer pour le devenir des nouvelles générations du lycée et porter haut et fort les réflexions sur le lycée avec un code d’éthique, tel qu’il a toujours été. «Nous souhaitons créer un véritable réseau de contact entre anciens et permettre à toutes les générations de s’inscrire dans ce mouvement. Il s’agira aussi de donner un coup de main aux futures générations de ce lycée que ce soit en termes de soutien au cours de leur scolarisation ou encore lors de leurs études supérieures», indique Fouzi Zemrani, vice-président de l’association. Derrière ce regain d’intérêt, également un autre objectif: redorer le blason et la réputation de ce lycée éclaboussée par des histoires de manquement de moralité des élèves et même une plainte pour tentative de viol. Loin de cette polémique, les anciens de LVH, parents aussi d’enfants scolarisés dans cet établissement, prévoient d’appuyer les deux associations de parents d’élèves qui militent pour un meilleur environnement scolaire pour les lycéens actuels. Voilà pour le fond. Pour la forme, et lors de cette rencontre programmée du 13 au 16 mai, et qui attend quelque 200 anciens LVH, dont les carrières sont toutes aussi diverses, une visite de l’établissement est prévue. Ce moment de rencontre sera clôturé par un bal des anciens au sein du lycée sous le thème des années 1960. Créé justement en 1961, ce lycée est venu remplacer l’établissement Mandin (Ben Abbad aujourd’hui) rendu à l’enseignement marocain. Le lycée a été construit d’ailleurs dans l’ancien camp militaire Mandin. «Nous espérons aussi rassembler la documentation pour constituer la mémoire de Victor Hugo», confie Zemrani.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc