×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

«Marrakech Art Fair»
Nouveau rendez-vous des amateurs d’art moderne

Par L'Economiste | Edition N°:3247 Le 05/04/2010 | Partager

. Participation d’une cinquantaine de galeries internationales de prestige. Près de 12.000 visiteurs attendus Au-delà d’une foire, «Marrakech Art Fair» se veut le premier «festival» d’art moderne et contemporain au Maroc. Il se tiendra aux espaces du palace Es Saadi, du 9 au 11 octobre prochains. Un événement amené à devenir le rendez-vous annuel du marché de l’art au Royaume. « Il est temps que le Maroc, lui aussi, participe à sa manière dans ce calendrier d’événements internationaux. Le succès de cette foire nous permettra sans doute de développer d’autres manifestations locales», affirme Hicham Daoudi, président d’Art Holding Morocco et initiateur du projet au Maroc. Objectif: donner l’occasion à un grand public de découvrir la richesse de la création moderne et contemporaine sur la scène internationale. Durant 4 jours de festivité, Marrakech Art Fair verra la participation d’une cinquantaine de galeries d’art prestigieuse d’Europe, du Moyen-Orient et du Maroc, et recevra pas moins de 12.000 visiteurs. «Cette foire représente une passerelle entre deux cultures, orientale et occidentale. Notre volonté est de renforcer ces synergies, en créant des conditions de rencontres entres artistes, galeristes et amateurs», souligne Zineb Daoudi, co-directrice de Marrakech Art Fair.Autre particularité, l’organisation d’un parcours artistique et culturel à travers la ville et ses environs, pour une durée d’un mois. Une occasion de stimuler la vie artistique et culturelle locale et donner l’occasion aux artistes de promouvoir leurs créations. «Marrakech Art Fair» se décline en trois axes, à savoir: «art de vivre», «luxe et volupté» organisés sur plusieurs palaces et complexes hôteliers, et «art et savoir» sous forme de rencontres-débats sur l’art ainsi que la situation artistique marocaine face à la globalisation de l’art, animées par des intervenants internationaux.De même, une compétition de golf, «Golf Art Cup», réunira les acteurs du marché de l’art. A cette occasion, 25 équipes sont attendues au Golf d’Amelkis. A la clé, la remise d’un trophée réalisé par un artiste marocain. A noter que cette manifestation est née d’une collaboration entres acteurs marocains et français du marché de l’art. M. Az avec A. E.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc