×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

L'ONE se diversifie dans l'éolienne

Par L'Economiste | Edition N°:303 Le 06/11/1997 | Partager

L'ONE donne une deuxième concession au privé pour la production d'électricité: un parc éolien. L'adjudicataire est le consortium EDF-Paribas-Germa pour un montant de 510 millions de DH.


Après Jorf Lasfar, l'Office National de l'Electricité (ONE) donne une autre concession au privé. L'ONE et le Consortium EDF-Paribas-Germa viennent en effet de conclure un accord pour le financement, la construction et l'exploitation d'un parc éolien dans le Nord de Tétouan. Le projet, né au CDER (Centre de Développement des Energies Renouvelables), a été attribué suite à un appel d'offres international et après deux ans de négociations. Ces dernières ont été menées par MM. Ali Fassi Firhri, directeur du Développement et des Programmes à l'ONE et directeur du CDER, Abdessalam Boudlal, chef de division, sous l'assistance de Me Amin Cherif, conseil juridique de l'ONE.
«Le consortium est moins disant de 25% par rapport aux autres candidats en lice (Endesa, US Wind Power, Mitsubishi)», déclare M. Fassi Firhri. Le contrat de concession s'étale sur une durée de 19 ans. Baptisé Koudia Al Baïda, le parc sera l'un des plus grands au monde et le premier au Maroc. Le coût du projet s'élève à 510 millions de DH environ, soit 300 millions de Francs français. Le consortium s'engage à apporter le financement nécessaire à la construction du parc. La Banque Européenne d'Investis-sement garantit le risque politique à hauteur de 20 millions de Francs français.

L'opération sera assurée par une société de droit marocain créée à cet effet, la Compagnie Eolienne du Détroit. Elle sera détenue à hauteur de 49% par Electricité de France, 35,5% par la Compagnie Financière de Paribas et 15,5% par M. Jean Michel Germa, le promoteur du projet. Les travaux de construction débuteront en 1998 pour une mise en service courant 1999. La maîtrise d'oeuvre sera assurée par le Cabinet Germa, ingénieurs-conseils.
Concrètement, le projet est composé de 84 éoliennes identiques, d'une puissance unitaire de 500 kilowatts. Ces dernières seront fabriquées et installées par la société danoise Vestas.
Les éoliennes seront implantées à une altitude moyenne de 500 mètres et réparties sur une crête d'axe Nord-Sud de 8 km de long.
Durant les négociations, la configuration de l'installation a été modifiée pour tenir compte des oiseaux planeurs. Le site est en effet un lieu de passage pour ce type de volatile qui risque de s'écraser sur les éoliennes.
Compte tenu de sa qualité, ce même site permettra à l'installation de produire quelque 200.000 mWh d'électricité par an.

Le prix du kW produit est de 0,50 centimes et ne varie pas à travers le temps.
Cette production représente 2% de la consommation annuelle du Maroc. Elle équivaut aux besoins énergétiques d'une population d'environ 400.000 habitants. L'électricité produite sera livrée sur le réseau de l'ONE qui en sera l'acheteur unique.
La productivité moyenne du parc est d'environ 225 gW par an, permettant ainsi une économie de 55.000 tonnes de fioul par an. Un argument de choc est avancé: la protection de l'environnement. «La production du parc éolien de Koudia Al Baïda évitera chaque année le rejet dans l'atmosphère de 230.000 tonnes de gaz carbonique comparé à une centrale électrique brûlant du charbon», est-il précisé.


L'éolien dans le monde


L'énergie éolienne connaît un regain d'intérêt au cours de ces dernières années.
Aux Etats-Unis, le parc éoliens est constitué de 16.000 turbines pour une puissance installée de 1.700 mégawatts, dont la production équivaut à la consommation annuelle d'une ville comme San Francisco ou Washington.
Avec plus de 3.500 mégawatts installés, l'Europe possède actuellement le plus grand parc éolien du monde (30 milliards de Francs investis).
Au Maroc, dans l'électricité produite, le thermique représente 80,6%, l'hydraulique 17,5% et les tiers et l'importation 1,9%.


Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc