×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

L'exportation, un aiguillon

Par L'Economiste | Edition N°:303 Le 06/11/1997 | Partager

L'exportation est le meilleur moyen de coller à l'évolution technologique et commerciale mondiale.


Locaux

Il y a bien une technopole à l'aéroport de Nouaceur, mais ce n'est pas là que les trois entreprises se sont installées. Elles sont en plein centre-ville de Casablanca. M2M est au Bd Mohammed V, S2M au Rond-Point Chimicolor, et HPS au Mâarif.
Avec la croissance, elles se sentent à l'étroit dans des bureaux qui n'étaient pas conçus pour cela. Toutes les trois comptent déménager dans des immeubles «intelligents», précâblés, plus confortables et plus fonctionnels pour le personnel. Mais les cadres et les ingénieurs doivent se considérer comme mobiles, en direction du client. Le vrai bureau de l'ingénieur est celui qu'il porte sur son dos: c'est son portable.

Chiffres d'affaires
Avec 48 personnes, dont 36 ingénieurs, S2M va vers un chiffre d'affaires de 20 millions de DH dont 90% à l'export. M2M, avec un effectif similaire, dont la moitié sont des ingénieurs ou Bac+5, réalisera près de 30 millions de DH, dont 50% à l'export.
Quant à HPS, c'est une structure un peu plus réduite que les précédentes, avec 25 personnes, dont 20 ingénieurs et cadres.
Elle réalise un chiffre d'affaires de 15 millions de DH, dont 60 à l'export.
Les produits
S2M vend ses logiciels monétiques, avec les programmes sources, ou concède une licence. Dans ce cas, elle ne cède que l'exécutable. Il y a des «Releases», deux fois par an, en octobre et avril, pour s'adapter aux évolutions de Visa et MasterCard ou de systèmes.
Ces deux grands réseaux internationaux certifient les programmes et les modules de trois entreprises. M2M a une famille de progiciels monétiques sous le nom de «Magix». Une autre famille porte le nom de Camus. C'est une carte multiservice, qui se veut adaptée aux besoins de chaque entreprise: pointage, contrôle d'accès, téléphone, restaurant... M2M conçoit les logiciels pour personnaliser les Chips de la carte à puce, en fonction des utilisations.

Marchés
Le premier marché ouvert à l'exportation a été la Tunisie, et par S2M. Ce pays, comme le Maroc, avait découvert les cartes par les touristes. S2M y a implanté les cartes de la technologie en organisant des séminaires et en louant ses logiciels à l'essai, à l'UBCI, cousine de la BMCI, et filiale de la BNP.
Les Tunisiens ont fini par créer une «Interbank», monétique Tunisie, qui achète le logiciel S2M. L'entreprise s'étend ensuite sur les banques de Malte, Chypre, l'Egypte, la Jordanie, la Tchécoslovaquie, le Sénégal, la Côte-d'Ivoire, l'Arabie Saoudite, la Grande-Bretagne, avant d'aller conclure un accord de distribution aux USA avec Equifax.
M2M s'est rapidement adressés à Innovatron, l'entreprise de Roland Moreno, l'inventeur de la carte à puce. Innovatron mettait son hard, sa carte et ses terminaux et M2M son soft pour un «porte-monnaie électronique», une solution complète. Le premier client fut la Promstoïbank, de Leningrad, redevenue depuis Saint-Petersbourg. Ce sont 50 sites bancaires qui sont ensuite installés en Russie.
A l'époque, le système soviétique lie le travailleur à l'entreprise qui le paie, fournit la centrale d'achat et la banque qui fournit la monnaie.
Pour HPS, le premier client à l'export sera la BKME, une banque du Koweit, qui d'abord choisit Logica, une entreprise britannique, et revient à HPS. Suivront la CBK (Koweit) la Société Générale Camerounaise de banques, et la Banque de Palestine.

Partenaires
S'adresser à un leader mondial est un autre argument.
Rien ne sert de faire cavalier seul, ou de réinventer une puce. Il vaut mieux inventer la puce complémentaire. Tout le monde travaille pour Visa et MasterCard. S2M a démarré avec Sligos, puis est allée aux USA avec Equifax.
HPS signe des conventions avec les cons-tructeurs, fournisseurs de guichets automa-tiques et d'ordinateurs bancaires, et notamment NCR au Koweit et Bull au Cameroun.
M2M laisse à Innovatron le soin de fournir les cartes et les terminaux.

Visa et MasterCard
Visa, MasterCard sont des associations de banques. Le rôle de ces réseaux est de donner, en temps réel, les autorisations aux commerçants munis de TPE (terminaux de paiement électronique) pour qu'ils acceptent le paiement par carte, et gère la compensation entre banques. Il y a plusieurs autres réseaux comme American Express.

Khalid BELYAZID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc