×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les pisciniers s’organisent

Par L'Economiste | Edition N°:3247 Le 05/04/2010 | Partager

La filiale marocaine de piscines françaises, Magiline, leader européen de la piscine, se jette la première à l’eau. Le patron de Magiline Maroc, Yassine Mseffer, entend bel et bien prendre la tête de file de la profession au Maroc. Objectif, décalre-t-il, «créer une structure dédiée pour réglementer et surtout mettre de l’ordre dans la profession». D’ailleurs, à l’en croire, l’Association marocaine des professionnels de la piscine (AMPP), c’est le nom de la corporation, devrait voir le jour très prochainement. L’idée de donner un coup de ballet au secteur fait suite au succès rencontré lors de la première édition du Salon de la piscine, tenue du 19 au 23 janvier dernier à Casablanca. En sa qualité de sponsor officiel de cette première rencontre professionnelle du secteur, Mseffer a flairé le bon coup que «les pisciniers du Maroc gagneraient à s’organiser». Aujourd’hui encore «tout le monde peut s'improviser piscinier sans réelles compétences, alors c’est un métier d’expertise à part entière». En conséquence, ce sont les consommateurs qui trinquent les premiers. Ainsi, le but l’AMPP sera de «défendre les intérêts du consommateur», en édictant des règles strictes aux professionnels et en offrant au consommateur marocain une garantie décennale de la piscine. Car, «il ne faut pas perdre de vue que la piscine reste un ouvrage de génie civil, donc se doit de respecter les mêmes règles de structure et de sécurité que les ponts et autres châteaux d'eau. La notion de sécurité serait le 2e mobile qui procède à la création de cette association, sachant que les accidents domestiques entraînant la noyade d’enfants sont malheureusement monnaie courante. En France par exemple, il est formellement interdit d'acheter une piscine sans système de sécurité: couverture, alarme, abri, barrière… D’où l’idée de la campagne de sensibilisation (du 19 janvier au 19 mars 2010) lancée par Piscines Magiline Maroc, à travers tout le Royaume, qui offre pour 1 DH de plus, au prix d’une piscine (100.000 DH au moins) la couverture de sécurité a tout nouveau client, et cela du 19 janvier au 19 mars. L’autre défi de l’AMPP a pour nom l'écologie et le développement durable, axé sur la gestion des eaux de piscines.J. R.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc