×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les pharmacies se mettent au vert

Par L'Economiste | Edition N°:3255 Le 15/04/2010 | Partager

. Des sachets oxo-biodégradables bientôt. Commercialisés au même prix que les sachets ordinairesMAREPHA, société de distribution de médicaments, se met au vert. Elle met à la disposition des pharmaciens des sachets plastiques oxo-biodégradables pour un «environnement plus sain». Marepha (Maroc Repartition Pharmaceutique) qui a démarré ses activités en février 2010, fête ainsi à sa manière le 40e anniversaire de la journée de la terre (17 au 24 avril). «Chaque jour un million et demi de sacs plastiques sont utilisés par les pharmacies, soit plus de 400 millions par an. Mettant plus de 400 ans pour disparaître complètement dans la nature, le plastique représente une source considérable de pollution de l’eau et de la terre», a indiqué Omar Berrada, le président de Marepha lors d’une rencontre organisée mardi dernier à Casablanca. Moins agressifs pour l’environnement, les sachets plastiques oxo-biodégradables obéissent à un processus photochimique de dégradation et se fragmentent totalement en quelques mois sous l’effet de la lumière, de l’oxygène et de la chaleur lorsqu’ils sont dispersés accidentellement dans la nature. Ils conservent en outre les propriétés mécaniques initiales du plastique. A noter également qu’en libérant le CO2 lentement dans le sol, le plastique oxo-biodégradable contribue à la valorisation des composts au profit des plantes. Ces sachets sont distribués 24h/24 et 7j/7 par la société Marepha à toutes les pharmacies d’officines qui sont au nombre de 10.000. Ils sont vendus au même prix (27 Dh/kg) que les sachets plastiques qu’elles ont l’habitude d’utiliser. «Les sachets sont certifiés pour éviter toute contrefaçon», renchérit pour sa part, Nabil Chraïbi, chimiste et DG de Marepha. «C’est une contribution du secteur de la santé à la protection de l’environnement et une manière de mettre en place des réflexes citoyens», dit-il. Une action saluée par les différents présidents des syndicats des pharmaciens venus en force à cette rencontre. Pour accompagner ce processus, un effort de communication est déjà mis au point. C’est ainsi que sont distribuées des affiches autocollantes (à mettre en vitrine) stipulant la contribution à la protection de l’environnement et de la santé. Ces affiches seront délivrées aux pharmacies qui utiliseront les sachets oxo-biodégradables.A signaler que Marepha fournit également des sachets isothermes. Pour acheminer les médicaments dans les plus brefs délais, 20 livreurs sont mis au service des pharmaciens.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc