×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossiers

LES CAHIERS DE L’EMERGENCE
Céréaliculture: Un million d’hectares de projets pilotes

Par L'Economiste | Edition N°:3264 Le 28/04/2010 | Partager

. Objectif: sécuriser 7 millions de tonnes par an GAGNER en productivité tout en réduisant les superficies. C’est le pari que doit relever la filière des céréales. De 5,3 millions d’hectares en moyenne actuellement, les superficies emblavées en céréales seront ramenées à 4,2 millions d’ici à l’horizon 2020. Parallèlement, la production devrait augmenter de 15 à 25 millions de quintaux. Le volume de production escompté à l’amont devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 15 à 20 milliards de DH au lieu des 10 milliards réalisés en 2008 (année de référence). Parallèlement, la valeur des importations sera limitée à moins de 5 milliards de DH/an contre 6 milliards réalisés ces dernières années. Tels sont les principaux objectifs ciblés par le contrat-programme signé en 2009 entre l’Etat et les opérateurs de la filière céréalière. A noter que cette convention n’était pas inscrite à l’ordre du jour des 2es Assises de l’agriculture tenues la veille de l’ouverture de l’édition 2009 du Salon international de l’agriculture. De source proche du dossier, un consensus de dernière minute a été trouvé en l’absence même d’une structure fédérant la filière. Celle-ci ayant été constituée vers fin mars 2010. Quoi qu’il en soit, la filière se caractérise par un faible niveau de productivité jugulé, en particulier, par une forte occupation des sols. Pour inverser la situation, le contrat-programme prévoit l’investissement d’une enveloppe globale de 29 milliards de DH d’ici à l’horizon 2020 dont 8 à 12 milliards pour l’amont agricole. «Il s’agit de restructurer l’amont céréalier autour de projets d’agrégation avec un noyau productiviste de 1 million d’hectares», est-il précisé dans la convention. Dans l’objectif de sécuriser une production céréalière moyenne de 7 millions de tonnes. Pour y parvenir, l’Etat s’engage à soutenir la mise à niveau de toute la filière à travers des subventions aux intrants et infrastructures de stockage. Il prend en charge aussi le lancement et l’accompagnement des projets d’agrégation tout en assurant la réforme du système de compensation de la farine. Il en est de même de l’organisation du marché céréalier ainsi que de la sécurisation des investissements par le biais de l’assurance agricole. A charge pour les opérateurs «la diffusion des bonnes pratiques en termes de techniques culturales et d’encadrement sur le terrain», stipule la convention. Les partenaires privés auront aussi à contribuer au renforcement de l’interprofession et du tissu coopératif. Pour qu’à terme un stock de sécurité stratégique soit constitué. Dans ce cadre, l’industrie meunière a un rôle à jouer. Elle aura pour tâche de consolider la formation dans le domaine de la minoterie, voire même la mise en place d’un institut spécialisé dans la formation aux techniques de production céréalière.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc