×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L'Egypte et la Turquie signent un accord de libre-échange

Par L'Economiste | Edition N°:2181 Le 28/12/2005 | Partager

. Les échanges bilatéraux vont tripler durant les trois prochaines annéesL’Egypte et la Turquie devaient signer le 27 décembre un accord de libre-échange destiné à tripler les échanges bilatéraux au cours des 3 prochaines années pour atteindre 3 milliards de dollars par an.L’accord qui intervient au terme de près de 10 années de discussions sera signé par les ministres du Commerce extérieur des deux pays, en présence du président égyptien Hosni Moubarak et son homologue turc Ahmet Necdet Sezer.«L’accord donne un statut préférentiel à un certain nombre de produits industriels égyptiens sur le marché turc», a déclaré à la presse le ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur égyptien, Rachid Mohamed Rachid, à la veille de la cérémonie.Il supprime les taxes de douane pour l’importation de certains produits égyptiens et turcs et abaisse les droits sur d’autres.Selon les autorités des deux pays, ces mesures devraient tripler les échanges bilatéraux qui stagnent actuellement autour d’un milliard de dollars par an.Le Caire espère que l’accord améliorera son accès aux marchés turcs, surtout dans celui de l’industrie et notamment le ciment, le fer, les équipements médicaux et la céramique.Le ministre turc du Commerce extérieur, Kursad Tüzmen, prévoit pour sa part que l’accord favorisera aussi le renforcement des liens bilatéraux et permettra de faire un bond jusqu’à deux milliards de dollars aux investissements de son pays en Egypte. Ceux-ci culminent actuellement à environ 600 millions de dollars.Aux termes de l’accord, la Turquie va ouvrir immédiatement ses marchés à des produits égyptiens exonérés des droits de douane, tandis que l’Egypte lèvera progressivement ses barrières commerciales sur une période de 16 ans, a expliqué Rachid.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc