×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La lente percée des logiciels libres

Par L'Economiste | Edition N°:1653 Le 02/12/2003 | Partager

. Des journées “Linux days” seront organisées les 5 et 6 décembre à CasablancaLes partisans du Linux, le système libre d'exploitation informatique, s'activent de plus en plus. Ils organisent les 5 et 6 décembre “Casablanca Linux Days (CLD)”, un événement qui rassemble tous les ans l'ensemble des acteurs des logiciels libres au Maroc. “Chaque année, d'éminents conférenciers animent des exposés et des ateliers sur le thème des technologies libres”, indique Tarik Fdil, membre fondateur de l'Open Source in Morocco (OSIM). Rappelons que les logiciels libres dont Linux sont gratuitement téléchargeables sur Internet. Ce qui offre un grand avantage par rapport aux logiciels sous licence. Cette année sera marquée par la participation d'un grand nom des logiciels libres, Richard M. Stallman, fondateur de la free software Foundation. “Même si celui-ci n'effectuera qu'une vidéoconférence, c'est un grand acquis pour ces journées”, affirme Fdil. Les CLD permettront également d'organiser un mini-salon où les entreprises présentent leurs compétences ou leurs produits construits autour des logiciels libres. “L'objectif est de réunir les compétences internationales et nationales en un seul endroit afin de concrétiser les projets et de conclure des partenariats”. Selon Fdil, ces journées constituent un enjeu énorme pour le Royaume. “Pour tout pays émergeant et ayant une vision d'avenir pour les technologies de l'information, les logiciels libres représentent un gain en qualité et en coût”, souligne-t-il. Larbi Mhammedi, technicien en informatique, n'en pense pas moins. “Il s'agit non seulement d'expliquer aux chefs d'entreprise l'utilité et les avantages de ces systèmes, mais aussi et surtout de les vulgariser auprès des administrations”, indique-t-il, en faisant référence au programme d'e-gouvernement entamé par les différents départements de l'administration marocaine.Bien qu'encore timide sur le marché marocain, Linux compte de plus en plus d'adeptes. Rassemblés pour la majorité dans des associations telles que l'OSIM ou encore l'Association de développement de l'informatique libre (ADIL), ces derniers cherchent à promouvoir l'utilisation des logiciels libres. “Au Maroc, les entreprises utilisant Linux sont peu nombreuses. Mais ce qui est encore plus regrettable, c'est que les administrations ne le connaissent même pas”, déplore Fdil. Par ailleurs, ces journées seront étoffées cette année par les Trophées CLD. Ces derniers visent à primer et à encourager les programmeurs marocains qui contribuent d'une manière ou d'une autre dans les projets de développement des logiciels libres aussi bien sur la scène nationale qu'internationale.


Origine

Linux est un clone d'Unix (système informatique pour grande exploitation). En 1991, Linus Trovald, étudiant finlandais, réécrit certaines parties de ce système (Unix) afin d'y adjoindre de nouvelles fonctionnalités et de le rendre plus efficace. Linux est ainsi né. C'est alors qu'un petit nombre de hackers (pirates informatiques) découvrent cet embryon de système et y voient la base d'une technique exploitable et surtout capable de “contrer les grandes firmes informatiques qui mettent sur le marché des logiciels sous licence qui coûtent très cher”, indique Larbi Mhammedi, consultant en informatique. Depuis, ces développeurs implémentent continuellement de nouvelles fonctionnalités qui en font un clone efficace et surtout gratuit d'Unix.Naoufal BELGHAZI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc