×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

L’OFPPT dévoile sa carte de la formation

Par L'Economiste | Edition N°:3188 Le 12/01/2010 | Partager

. Cibler 1 million de jeunes d’ici 2015. 220.000 inscrits dans les 297 établissements du réseau de l’Office . Le chiffre d’affaires s’élève à 69 millions de DHL’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) place la barre très haut. En effet, l’organisme vise la formation de plus d’un million de jeunes d’ici 2015. L’objectif est de renforcer sa capacité d’accompagnement de l’économie nationale à travers un dispositif de formation à même de répondre aux besoins de secteurs porteurs. A noter que le premier plan quinquennal, 2003-2008, a permis la formation de 400.000 jeunes. Le Conseil d’administration approuvant le bilan et les comptes 2008 de l’Office, tenu le 7 janvier à Casablanca sous la présidence de Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi, a présenté son nouvel dispositif de formation concerté avec les opérateurs économiques et les professionnels. Pour Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT, «ce plan est à même d’apporter les réponses adéquates tant aux besoins en ressources humaines qualifiées traduits par les chantiers stratégiques de l’économie, qu’aux ambitions des jeunes en quête de compétences ouvertes sur l’emploi». Ils sont 220.000 stagiaires inscrits cette année dans les 297 établissements qui forment le réseau de l’Office. Ce qui, pour Bencheikh, «traduit les efforts de l’établissement pour le développement de son dispositif de formation». Un dispositif revu et corrigé en 2002. Parmi les arguments de performance du système mis en place, il y a le maintien du rythme de croissance. Pour la rentrée 2008/2009, ils étaient 194.000 stagiaires à s’inscrire dans le réseau de l’Office, soit une évolution de 17% par rapport à la rentrée précédente. Pour cela, le nombre d’établissements a été étoffé de 17 écoles, passant de 265 à 282, essentiellement dédiées à la formation dans le tourisme et les technologies de l’information. Une impulsion qui serait motivée par la prise en compte des besoins en ressources humaines engendrées par les grands chantiers de l’Etat, notamment le programme d’émergence industrielle ou encore les différents contrats-programmes (BTP, tourisme…). La rentrée 2009/2010 a connu une affluence record. Les effectifs en formation dans le réseau de l’OFPPT ont atteint 220.000 stagiaires et le nombre des établissements a augmenté de 15 pour se porter à 297. Bien plus que le besoin d’étoffer le réseau d’établissements pour répondre à une demande de plus en plus importante, le management de l’Office axe ce développement dans le cadre de l’amélioration de la qualité de la formation dispensée. Il s’appuie sur l’expertise d’organismes de renommée internationale et l’implication de plus en plus importante des opérateurs économiques dans le processus de formation. Cela va de la définition des besoins à la validation des acquis des stagiaires. In fine, le nouveau défi porté par l’OFPPT, en matière de formation continue, est de s’imposer en tant qu’opérateur multidisciplinaire pour l’entreprise, aussi bien privée que publique. La révision à la hausse de son chiffre d’affaires de 69 millions de DH en 2008, en évolution de 100% par rapport à celui de 2005, est un bon point. De même que la mise en œuvre effective du nouveau mode de gouvernance des contrats spéciaux de formation adopté par le précédent conseil. Bachir THIAM

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite