×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

HPS: Le bénéfice 2009 grevé par le non-courant

Par L'Economiste | Edition N°:3247 Le 05/04/2010 | Partager

. Le résultat d’exploitation progresse de 16%. HPS table sur une progression de 16% en 2010Malgré une conjoncture internationale défavorable, marquée par l’attentisme des acteurs, Hightech Payment Systems (HPS) a poursuivi sa croissance. En effet, l’entreprise évolue dans un marché lié par essence à l’activité financière. A 90% étrangère, sa clientèle est quasi exclusivement composée d’institutions financières, en première ligne face à la crise.Dans ce contexte, le résultat net de l’entreprise s’est inscrit à la baisse de 31,5%. A première vue, l’on pourrait déduire qu’elle a fait les frais de la conjoncture. Rien n’en est! Cette baisse est principalement due aux charges non courantes qui ont explosé à 11,8 millions de DH. «Le résultat net a été fortement impacté par le redressement fiscal, conclu à l’amiable avec l’administration», explique Brahim Berrada, directeur du pôle administratif et financier. A cela s’ajoute la passation en perte de créances sur deux clients établis en Iran. L’activité courante a, quant à elle, sensiblement progressé.D’ailleurs, les produits d’exploitation se sont appréciés de 21% en 2009 par rapport à l’exercice précédent, s’établissant à 184,5 millions de DH. Pour sa part, le chiffre d’affaires s’est accru de 2,7%. Le différentiel entre ces deux taux étant principalement expliqué par la variation de stock, qui est passée de -7,6 millions de DH en 2008 à 22,1 millions l’exercice suivant. Evoluant dans le secteur de la monétique, en tant que fournisseur de solutions multicanaux, HPS a une activité très particulière. Et ce, dans la mesure où une partie importante des produits réalisés par la société proviennent de la vente de licences d’utilisation. Sauf que le paiement de celles-ci intervient en plusieurs versements. Un décalage qui confère ce poids important au poste variation de stock dans ses comptes. Le résultat d’exploitation, pour sa part, s’est bonifié de 16% à 38,6 millions de DH. Durant l’exercice 2009, la multinationale marocaine a conclu 9 nouveaux contrats, qui ont généré sur l’année un revenu de 18,7 millions de DH, dont le plus gros signé avec le suisse Accarda (6 millions de dollars pour l’ensemble du programme). La diversification s’est poursuivie, avec la conquête de nouveaux clients en Amérique latine et en Asie. D’ailleurs, l’Asie est en tête des préoccupations de la firme. Il y a une dizaine de jours, un contrat de consulting a été signé avec le président régional (Indien) du géant MasterCard, très réputé dans le secteur. Cet accord, de valeur hautement stratégique, pourrait constituer une porte d’entrée privilégiée pour ces marchés aux milliards de têtes. En fait, les volumes seront, de plus en plus, à la base du développement de l’activité, vu que les licences sont dimensionnées proportionnellement aux volumes de transactions.Pour 2010, HPS table sur des produits en progression de 16% à 215 millions DH, une marge d’exploitation de 21% et une marge nette de 18%. Mais l’enjeu sera également de maîtriser son besoin en fonds de roulement et de renforcer ses fonds propres, afin de financer sa croissance externe sans ébranler sa structure financière.O. Z.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc